Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

archives 2007

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007

La musique du vent

 La musique du vent m'emporte au réveil du jour.
 S'envolent ses notes mélodieuses pour toujours.
 Vibre à mon oreille ses chansons de l'aurore.

 Vie au rythme des flammes en or.
 Les couleurs du son éclairent mes ombres,
 Eléve mon esprit du sombre,
D'un passage qui s'ouvre à  l'autre bout du monde.


Je danse.. tu danses...
Ronde des valses,ronde des tangos. 


Mon être entier s'élance dans ces flots,
Eperdu de souffle et heureux sur ses tempos.

Tu décroches les feuilles des arbres
Qui se laissent doucement poser sur le sol
Elles tourbillonnent lentement portées par tes bises.

Vent du sud, chaud de l'été, vent du nord et du froid
Dans l'ouragan, la tempête,ou l'orage, 
Ton cor raisonne au delà des montagnes
Vent d'hiver, tu secoues nos flancs.

Je danse... tu danses..
Ronde des valses, ronde des tangos.


Vent frais de toute une journée
 Souffle puissant de nos membres frigorifiés,
devant un feu de bois, nous nous réfugions
couette de mille douceur à notre attention.


Je danse... tu danses..
Ronde des valses, ronde des tangos.



AURORE- 2007

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007
...L E T T RE ...

 



Au peti
t matin, lorsque mon réveil retentit
les yeux encore endormis, tu as peine à sortir de ton  lit douillé
avec hésitation ,tu te risques à te lever.

Tes premiers pas s'avançant vers ce bol de chocolat bouillant
à ses côtés des tartines bien beurées...
 il est grand temps.





l'aube de ta jeunesse trépide devant tes élans,
Inquiet devant ton avenir qui t'élance,
déjà vers de lointaines destinées
les joues tendues, tu attends de moi le premier baiser.




Oh , Amour de mes entrailles, Amour pour Toujours,
Voies ta mère qui te tend les bras et qui te sourie.

Tes amis me disent  que tu es un vrai bout entrain
toujours prêt à rendre service aux plus démunis
l'adolescence te rongeant , tu te demandes 
si tu seras à la hauteur de tes rêves.






Je ne dirai pas que tu es le plus studieux 
car jouer tu préfères encore,
l'instant de tes devoirs est une corvée,
pourtant les notes ravient mon espérance.

Délicieux jeune homme au corps qui se forme
soit le bonheur de ta mère et ta sœur



dans l'effort tu téléves au foot 
Premier gardien sur 55 équipes, tu te souviens !
 au Rugby maintenant,tu donnes ton temps libre.
tant d'aptitudes certaines d'un sportif.

dans le rire tu t'éclates, et plus encore dans le catch
Je te rassure tes jeux d'aujourd'hui
sont comme les autres enfants,
L'informatique à te faire perdre ton temps et ton esprit!
le noir de notre monde moderne.

Oh Amour de mes entrailles, Amour pour toujours,
voies ta mère qui te tend les bras et qui te sourie.


Ta route, tu te l'es tracée aujourd'hui,
Dans l'armée tu désires renaître.
Avec ton courage , tu arriveras à tes plus hauts désirs :
Celui d'être "casque bleu".


Oh Amour de mes entrailles, Amour pour toujours,
voies ta mère qui te tend les bras et qui te sourie.



 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007


A l'ombre de mes mots, 
s'envolent tes pinceaux.
A l'ombre de tes couleurs,
dort tranquille mon cœur.

De jour comme de nuit,
 l'instant d'aimer luit.

A l'ombre de mes pensées,
reposent Amour et Amitié
A l'ombre de tes silences
écrits sans abstinence

De jour comme de nuit
l'instant d'aimer luit

A l'ombre de nos rêves
exaltation sans trêve.
A l'ombre du présent
La paix d'un instant

De jour comme de nuit
L'instant d'aimer luit.

 

A l'ombre de ton sourire, 
mon rire soupire.
A l'ombre de tes bras,
mon corps est trépas.

De jour comme de nuit,
 l'instant d'aimer luit.

"Il se loupe le Soleil
de regagner le ciel

et du fond de ma peine.
Si tu voies plus un Ange
Avec moi tu viendrais
dans un moment de la Paix"  

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007
A MON DOUX REVE
 

 

A ne pas te savoir, mon cœur à la dérive
 

S’est vidé de ton absence


Jour après jour, je me suis prise au piège


À t'imaginer, à te deviner

A force d'amour, chaque instant
  de ma vie

Est ponctué par des désirs
  inavoués

le spectre de ton amour diffusant en mon âme

Avec une force inouïe, une délicieuse torture


Se tient debout, là, prêt à me dévorer,


De tous mes rêves, ceux de nuit, ceux de jour,

Imaginant un court moment,

qu'une rencontre est imminente

,
Tu es là, tu me poursuis


D’un amour obsessionnel,


amour
cruel mais amour intact

 


Je me laisse aller à la ronde des souvenirs


Mon cœur ne cesse de se consumer
,

Que de bruler à petit feu mettant
en évidence

Ma
  plus grande souffrance

si près mais si loin, cette lueur d'espoir

Qui me fait aller de l'avant, elle me tiraille,
,

Elle m'ensorcèle, elle me
  fait mal

Au bout du tunnel, je vois une douce accalmie... 

encore un rêve ? Peut-être !

 
AURORE
  
 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007


Heart of Stars

 

Dans ce monde ou règne la haine écarlate
Dans ce monde de rage et d'ivrognerie
Le mécréant a pris place parmi les plus grands.
C'est la nouvelle ruée vers l'or qui éclate
Point ne sans fait, chacun dans l'hypocrisie crie
Se disant en faire partie sans prendre de gants.

La cour des géants est infectés de ses  monstres
Le rituel s'acomplie dans sa plus grande ignominie.
L’enfant sans défense est une proie si facile
Que l’homme s'enorgueillit  qu'il soit si docile.
 
 Prostitution, alcool,  drogue ivresse des innocents 
Ruée vers l’or et des diamants des impunis!

Dans le désert, une oasis, 
Un cœur reste sans aucun souffle,
Ni même une ombre de vie,
Quand le désespoir le guette.
Ses amours sont à ce qu’il n’est pas
Inerties incommensurables de la ronde de ses pas
La valse des baisers tendres, s’éloigne sans vergogne
L’abandonnant dans une solitude qui dans son être cogne. 

 

AURORE -2007

 ( The Heart of stars - Le Coeur des Etoiles )
 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007

 

 

 

 
A cet instant, je me retrouve en transe,

comme les feuilles mortes qui dansent

en tourbillonnant lentement vers le sol,

délicatement , elles recouvrent une souche

comme un drap déposé sur ma couche

chantant le ré, le la de la clef de sol.


 

 

 

 

EN cet instant, mon esprit rebelle

semble quitter mon corps endormi.

je rêve... je m'évade... je vais au loin ...
 
très loin, vers un lieu inconnu

si loin, que je croie avoir des ailes.

Cette chemise de nuit si seyante au point

 qu'elle effleure ma peau nue,

devient tissu abandonné soumis 


Dans cet instant, âme je suis

qui erre dans ce grand firmament

parmi une multitude de chuchotements,

bruissement léger d'un cœur dans la nuit.


Pendant  cet instant, je t'ai vu,

là, étendu prés de moi, dévêtu,

comme une ombre, passant sans bruit

Souffle léger d'un  aura de ma nuit.


Aurore-2007

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007

A mon doux rêve ! 

 
Elle étend sur la terre entière son manteau étoilé,
Nous enveloppant de son doux mystère.
Toi et Moi dans ce chaleureux univers,
Laissons notre amour s’embraser sans le dévoiler.
 
Tu es là, étendu sur la couche
je te regarde, désireuse de t'aimer
Ton silence m’ensorcèle .
Mes mains sillonnant ton corps,
D’une fébrilité timide
Qu’elles n’auraient osé faire.
Elles parcourent les moindres contours
De tes cheveux jusqu’à tes pieds
Elles cherchent à  surprendre
tes frissons d'exaltation
 
Elles passent sur toi
L’amour qui est en moi
Moi aussi j’aimerai te savourer
Et voir ton plaisir apparaître !
Moi aussi j’aimerai te donner
Le bonheur de l’anéantissement de ton Etre
 
Je  désire tout , mon doux rêve
Là posée sur Toi sans te toucher,
Te donner le plaisir tant espéré.

Cette nuit est écarlate
Non pas du rouge sang
Mais du rouge de la puissance de nos flammes

Aurore-2007

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007



O toi cœur d’espoir et de désespoir
Ainsi quand arrive le soir
Tu saignes de tes amours éteints
 

Quand face à tes couverts, seul
Tu pleures te croyant devant un linceul
En cet instant tu penses avoir tout donné
Aujourd’hui ,tu te sens écorché.

Aimer tu te demandes si tu le peux encore.

Toi, amoureux de tant d’amour
Toi, fasciné d’un seul Amour
De ton plus bel amour tu es à la recherche.

O cœur qui vacille sèche tes larmes

Car Seule ton âme sait 
que tu peux encore aimer


AURORE- 2007


JUBAR AUREUS (latin) : le SOLEIL aux Rayons d'or

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>