Chantal RODIER dit AURORE

Chantal RODIER dit AURORE

ARTISTE PEINTRE (6 Route d'Ambert-63940 Marsac en Livradois) telephone : +336.28.43.73.10

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

 

Fiche N°14

 

Jean-Paul SARTRE

 

jean-paul-Sartre.jpg

1905-1980

Philosophe, écrivain

Genre : existentialisme, phénoménologie

Prix Nobel de la littérature (1964) refusé

« Aucun homme ne mérite d’être consacré de son vivant »

 

          

               Fils de famille bourgeoise parisienne, son oncle était polytechnicien, son père militaire et sa mère de descendance d’intellectuels et de professeurs, Sartre ne connaissait pas son père qui mourut lors de ses 15 mois. « Poulou » de son petit nom, il passait ses dix premières années très heureuses. Enfant choyé, son narcissisme se développa.

               Dans la bibliothèque des Schweitzer, il découvrit très tôt la littérature (enfance évoquée dans on autobiographie « les mots »)

Son bonheur cessa à la Rochelle, le jour où sa mère se remaria. Un beau père qu’il haïssait.

               Malade, il retourna dans la famille à Paris. Au lycée, il était le satyre officiel, mais le meilleur ami de Paul Nizan jusqu’à sa mort en 1940. C’est aussi au lycée qu’il fit ses premières armes dans l’écriture. Il avait déjà un goût pour la provocation et le combat contre l’autorité. Il lisait plus de 300 livres par an, écrivant chansons, poèmes, romans et nouvelles !

               Après un premier échec, il prit la place de premier au concours d’agrégation en philosophie, et Simone de Beauvoir la deuxième, sa compagne à vie.

Il devint professeur, prit le succession de Raymond Aron à l’institut française de Berlin (1936). La notoriété arriva en 1938 avec « la nausée » (roman racontant les tourments de l’existentiel) et « le mur ».

La politique ne l’intéressait guère. Cependant il eut une part active lors de la guerre en tant que soldat météorologue, durant ses poses de grands temps libres  il écrivit plus de 2000 pages !

 

Fait prisonnier puis libéré, une nouvelle liberté d’engagement l’entraîne à fonder un mouvement résistant : «  socialisme et liberté » qui se dissout en 1941. L’auteur continua d’écrire. Il fit jouer à salle vide «  les mouches ». C’est à cette époque qu’il rencontra CAMUS.

               * 1943 -  il publie «  l’être et le Néant »

               * 1944 – Huit-clos (les autres)

Sartre continua à affirmer son engagement politique (les temps modernes), épouse le marxisme. Il prend position pour la guerre d’Indochine, et demande à Valéry Giscard D’ESTAING d’accepter les réfugiés des «  boat-people »

Atteint d’urémie. Il s’éteindra à l’âge de 75 ans. 50 mille personnes dans les rues de Paris suivront son cortège, un dernier adieu.

 

« Les objets sont ce qu’ils sont, l’homme n’est pas ce qu’il est, il est ce qu’il n’est pas ».

 

Commenter cet article

TRADUCTION et VOS VISITES

 

 

 

RETOUR : page - ACCUEIL

 

 

 

 

 


compteur gratuit

Biographie de l'ARTISTE

Hébergé par Overblog