Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

Publié le par AURORE
Publié dans : #CAHIER :textes 2012

Doucement, je tire la poignée

Qui ouvre la porte marron rayé

Elle est là, assise, tranquillement

Endormie sur cet immense fauteuil

A la couleur verveine des feuilles

Diffusant dans l’air son rayonnement

 

Enveloppée  dans sa couverture

D’un beau bleuté velours sans parure

Égayant le bois terni par le temps

Elle sombre dans les douceurs d’autrefois 

Soupirant de temps en temps avec joie

Des amours disparus depuis longtemps

 

Soudainement, elle lève la tête

Regardant par delà  sa fenêtre

Elle devine que la mort la poursuit

Et, sans dire nul mot, elle la suit

 

 

plume12.gif

 

Aurore-2011

 

J'ai vécu, aujourd'hui quelque chose de tres émouvant avec l'une de mes patientes. Une femme de 92 ans, c'est pour elle que j'écris ce poème car elle m'a fait partager son bonheur de vie de la plus grande sérénité!

 

 

Commenter cet article
F


SUPERBISSIME !!!!!!



Répondre
G


Magnifique, comme d'habitude. Continue comme ça et laisse toi pas abattre.


Bisous maman.



Répondre
C


bonjour ma mamounette


il est magnifique ton poème


tu me manque


je t'aime



Répondre
S


Oui, c'est un texte très fort, magnifique et puissant ... Bises !



Répondre
K


Il y a un très beau film peu connu de Jean-Claude Brialy : "Eglantine", qui montre le dernier été d'une vieille dame de 90 ans parmi ses fleurs et ses arbres. Elle est parfaitement consciente du
temps qui lui reste à vivre..



Répondre