Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007
  
Il a 14 ans, il m' a rien demandé, mais son coeur pleure et saigne depuis qu'il a 6 mois.



Il grandit entouré de l'amour de sa mère et de sa soeur, ayant eu l'espoir qu'un jour il verrai son père. Ce jour tant attendu est arrivé. 

C'est dans un hopital service "fin de vie" foudroyé par un cancer des intestins, qu'il va le rencontrer ce week-end.

Enfant chéri, enfant meurtri, enfant d'un silence de l'ombre, je te conduirai avec tout l'amour d'une mère, je porterai tes larmes et ta douleur.

Cher ami(e)s je vous laisse pour quelques jours, vos réconforts seront le plus beau cadeau de soutien et d'espérance que vous pourrez lui offrir


Aurore-7/10/2008 (23h35)-France







                                                                                                                                                           
Commenter cet article
E
Bonjour et bienvenue dans la communauté. Quelle atmosphère parfumée !
Répondre
D
Très chère Aurore,Je viens de rentrer cette nuit de Hong Kong, et je me précipite sur ton blog pour partager avec toi et ton fils toute votre peine.Bon courage, très affectueusement.
Répondre
M
Une pensée pour ces chemins difficiles....
Répondre
A

humblement Merci.


M
Merci pour le mot de Gaëtan ! le cher "Bonhomme" ! quelles vacheries nous réserve la vie bien souvent !courage à vous tous autour de lui !
Répondre
A

chère Melly,

Toujours aussi fidèle, je pense à toi je t'ai préparé tous les codes que tu m'as demandé je vais te les faire parvenir via ton mail.

Tes encouragements nous sont d'un grand réconfort.


D
Chère Amie,Je te remercie de ton passage et suis bien désolée de n'avoir offert encore aucun mot de soutien pour ton fils, dont j'imagine sans peine le désarroi. Je lui transmets de tout coeur une pensée de lumière et citerai Jacques Salomé, qui a tant de tendresse dans ses mots :"Perdre un papa,C'est un tremblement de terre intérieur,c'est un cataclysme relationnel,qui réveille des séismes plus anciensdans les strates secrètes d'une existenced'ex-enfants masqués sous les responsabilités.Alors il nous faudra, pour rester vivaces,nous accorder de renaîtredans ce changement de génération.Pour accorder la femme,l'homme qui est en chacunà l'ardance de la vie,à l'embellie des désirs."Prenez soin de vous deux, je vous embrasse.Dani
Répondre
J
Le temps use l'erreur et polit la vérité, même si au moment des retrouvailles, le temps nous manque quand la vie vient prendre congés ! Le bouffon te soutient derrière son ecran et te dit sans sabot :Ils se sont rencontrés dans l'epreuve... mais ils se sont rencontrés !!!!Le bouffon se permet de t'envoyer une bise et la vie reprendra espoir, et que je trepasse si je fatrouille !
Répondre
A

Je n'avais pas trop de coeur à vous répondre mais à vous lire le sourit prend place. Merci Merci


A
Chère Aurore,Je t'envoie ces mots de Compassions écris par un autre poète mais qui m'ont touché: J'ai vu ton humble détresse
Et ne t'ai pas soulagé
Moi qui dis : "je suis bonne" .
Je suis passée devant ta souffrance
J'ai fui devant ta mort
J'ai continué à rire
De mon rire intérieur.
Moi qui proclame à tous les coins de rue
Que je suis sur la bonne route.
A quoi sert de prier pour celui qui souffre ?
Ma main ne fut pas secourable ,
Mon coeur ne fut pas généreux ,
A quoi sert la recherche de la sagesse ?
Mes pas n'ont pas su s'arrêter ,
Mon front n'a pas su se pencher ,
Comme un égoiste pantin
Je suis allée.
 Et pourtant ,
C'était Toi
Qui souffrais.
par Semper FidelisAli
Répondre
A

tous les mots sont des bienfaits de Notre Seigneur Dieu. Amitiès profondes à toi Ali et à ta famille milles bisous de bonheur.


A
Chère Amie Aurore,C'est avec un coeur désolé et triste que j'ai appris ce qui est arrivé au père de ton fils qui a tant attendu. Aussi, je te dédie mes mots de compassion certes insuffisants pour le soutenir dans ce moments difficiles. Je ne peux que prier le Clément Dieu de toucher par sa miséricorde et sa bienveillance cet homme et soulager ton fils de sa peine. Dans les sombres méandres de ces jours, le courage et la foi sont nos seules armes. Soyez forts.Mes pensées vous accompagnent dans ces moments douleureux et difficiles.Ali
Répondre
A

Merci Ali; tes mots nous réconfort. A la  Grâce de Dieu. Moncher Ali. A la Grâce de Dieu


H
il n'y a pas de mots parfaits à savoir dire. alors je préfère me taire, juste penser à vous pour ce moment difficile, brutal et plein d'amour pourtant, qui n'appartient qu'à votre intimité...
Répondre
A

Pour ta pensée reçoit mon humble amitiè.


M
J'ai presque vécu la même chose, alors Gaetan, si tel est ton prénom, quand tu iras voir ton papa, penche toi à son oreille et dis lui combien tu l'aimes, c'est très important, dis lui autant de fois que tu pourras, pour qu'il puisse partir en paix enveloppé de cet amour que tu lui auras témoigné .. Sois fort, et ne sois pas triste Gaetan, saches que ton papa, là où il sera, veillera toujours sur toi .. Courage à toi et ta maman ! je vous embrasse tendrement ..
Répondre
A

Il a lu une larme à couler. Merci Mélusine.


L
Une réalité de nos vies, des chemins parfois durs à parcourir comme beaucoup d'entre nous, rien n'est simplele principal est que tu sois là, avec ton fils, pour l'aider et le soutenir comme tu l'as toujours faits je pense d'ailleurs.des pensées pour vous bises pour réchauffer votre coeur
Répondre
A

La face de la mort n'est pas le meilleur ce qui oeuvre pour l'eternité est la face de l'avenir, notre passage terrestre pour partir ensuite tres loin vers d'autres destinées. Merci


T
Une grande pensée pour toi et ta petite famille dans ces momens difficiles!Gros bisous.
Répondre
E
Sorry, j'ai lu ton commentaire trop vite, il est question de favoris et non de lien. Je ne t'en voudrais évidemment pas du tout de ne pas mettre de lien, on reste de toutes manières en contact. Ah, internet, on va trop vite parfois! Pensée émue pour ta famille, amicalement,
Répondre
E
14 ans, exactement l'age que j'avais quand mon père est mort d'une rupture d'anévrisme. Une pensée très forte pour ton fils que je ne connais pas. Qu'il puisse traverser cette épreuve sans trop de dégats...Je te remercie de me proposer de mettre un lien avec mon blog, j'en suis très honoré. Après quelques visites (et fouilles :-) dans le tien j'aimerais pouvoir faire de même.
Répondre
A

Mon nouvel ami que je suis parce que j'aime flaner dans tes peintures et tes dessins qui m'avade. Merci de ce soutien si prècieux.


M
il faut apprendre à voir ce qui continue au lieu de se crisper sur ce qui se finit. Gaetan je t'envoie pleins de bisous
Répondre
A

merci pour lui ma chère amie, que Dieu protége ta route Martine. Je t'aime fort.


O
Le courage de vivre offre souvent un spectacle moins extraordinaire que le courage du dernier instant. Pourtant quel magnifique mélange de triomphes et de tragédies. Kennedy
Répondre
A
Chère Aurore,J'ai découvert votre blog au travers de celui de lailesurlaplume. Je sais qu'il est là près de vous pour vous soutenir.Ainsi que vos "ami(e)s" du net.Bien amicalement.
Répondre
R
Que dire pour soulager la douleurPas grand chose j'en ai bien peurTout les mots ne sont que des motsIncapables souvent de soulager les maux.Avec un certain  et profond émoiJe t'assure ëtre de tout coeur avec toi....Je connais quelle est ta souffrancePour l'avoir vécu avec vraisemblanceLa maladie m'a volé mon épouse chérieIl y a maintenant treize ans et demi.Bien à toi chère Aurore de ton ami René Poète
Répondre
L
Oui, je suis sensible à ton message. Combien cette rencontre va être riche de découvertes y compris celle de la porte qu’on entrevoit et qui conduit ailleurs, dans ce monde sans haine vers lequel nous allons tous, tous ceux qui aiment. Je pense à vous parce que je crois au pardon, parce que je crois que le regard, la parole de réconciliation sont précieux, sacrés. Je suis atteint d’un cancer. Je ne suis pas en fin de vie. Mais je comprends… Je prie pour vous et que la paix soit avec vous tous. Amicalement. Loic
Répondre
B
salutje te comprends et je comprends ton fils c'est difficile d'aller voir quelqu'un qui est en fin de vie j'ai perdu ma maman à l'âge de quatre ans bonne soirée
Répondre
R
D'une ultime plume pour un ultime mot : courage...Puis le silence, la force d'une décence, en hommage....
Répondre
F
Se sera un chemin, une rencontre trés difficile pour lui et pour toi car il est ton fils, une part de toi et de cet homme qui est son père mais ma douce je sais que tu trouveras les mots qu'il faut et que dans tout cela il l'aura tout de même rencontré avant qu'il ne soit trop tard ... parfois notre dieu décide des choses sans parfois les comprendre un jour on comprend mieux ... Courage à vous deux mais je sais Aurore ta force et ta foi
Répondre
F
Bonjour, c'est la première fois que je viens sur ton blog et je le trouve bien sympa.Bonne journéeFany
Répondre
D
Quel dommage que ce jour tant attendu de la rencontre entre ton fils et son père aie lieu dans de telles conditions, alors que la vie s'éteint. Ton enfant a eu la chance d'avoir l'amour de sa maman et de sa soeur pour grandir, mais un père absent est toujours un vide irremplaçable. Il est bien tard à présent et il ne faut que ton fils garde une dernière image de souffrance, surtout à son âge où les adolescents sont fragiles. Fais lui voir des photos si tu en as, des souvenirs heureux, entoure le de tout ton amour pour alléger la souffrance qui va le perturber, il faut qu'il se tourne vers l'avenir pour devenir un adulte heureux et équilibré. Mais, je te sais douce et tellement à l'écoute des autres que je ne doute pas que tu sauras lui faire retrouver bien vite un chemin plein de lumière. Je suis avec vous deux Aurore dans ces moments douloureux. Douces pensées d'amitié et de réconfort. Danielle.
Répondre
S
Bon courage à vous et à votre fils, pour ces moments difficiles.Toutes mes pensées amicales!
Répondre
A
Mais son coeur pleureLa rosée dans mon jardinLe seigle et le sarrasin...Ad'a
Répondre
M
Chère Aurore,je ne connais pas ton histoire personnelle, mais d'après ce que je lis, ça ne fut pas "simple" - (on est nombreuses....)alors, ton fils, tu as l'Honneur de le soutenir dans cette épreuve - rencontrer son père, mais ... pas dans les meilleures conditions !Ce doit être très dur à "digérer" ces évènements - il aura besoin de toute ton affection pour traverser cette tempête intérieure, qu'il ne sait pas comment exprimer ! je penserai à vous ce we -  tu as qq jours pour "vous préparer" ....bon courage ....
Répondre