Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2008

 

SACRE GAVROCHE !


J’ai quatorze ans et tu ne le sais pas

 D’allure mince, je presse le pas

Trop jeune encore pour sortir le soir

Pas mur me dit-on pour tout voir

J’erre dans mon espace chambre

  Pulvérisée d’odeur d’ambre



De discussions en discussions

Avec mes nouveaux amis du net

Regardant ma sœur jouer à la dinette

Repoussant toutes mes punitions


 

J’ai quatorze ans et tu ne le sais pas

Moi je sais que mon cœur il bat

Pourtant rien ne me manque

Le monde d’adulte me hante

Je suis entre petit et grand

Un garçon très attachant



Ma mère disant que je suis «  bougeon »

 Adolescence de tout les bourgeons

Batifolant comme une douce abeille

Sans craindre de me faire tirer les oreilles


 

J’ai quatorze ans et tu ne le sais pas

Plein d’amour dont je rêve bas

Aimant le risque et la foudre

 Rire et pitreries sans poudre



La vie je la voie toujours belle

  C’est pourquoi je me fais la belle

Les vacances c’est super chouette

Le matin je traîne sous ma couette



A dix heures, je claque la porte

  La maison pour tous m’emporte

De rivage en virage et ravage

Je sais pourtant rester sage


 

J’ai quatorze ans et tu ne le sais pas

Au carrefour j’espère que tu viendras.


 

AURORE- 2008





On est laid à Nanterre
C'est la faute à Voltaire
On est bête à Palaiseau
C'est la faute à Rousseau

Je ne suis pas notaire
C'est la faute à Voltaire
Je suis petit oiseau
C'est la faute à Rousseau






Je suis tombé par terre,
c'est la faute à Voltaire
le nez dans le ruisseau
c'est à faute à Rousseau..

Joie est mon caractere
c'est la faute à Voltaire
Misére est mon trousseau
C'est  la faute à Rousseau

Gavroche 1820-1832

fils des Thenardiers qui ne l'aiment pas. Il erre dans les rues de Paris, meurt dans les barricades de la rue Chanvrerie pendant l'insurrection


Les MISERABLES  début des écrits en 1845 terminé en 1860(VICTOR-HUGO)

 

 


 Peinture de Gavroche
1830 réalisé par DELACROIX (1798-1863)




















Commenter cet article
D
Bonjour Aurore,J'ai fait mes études secondaires au lycée Jean-Jacques Rousseau de Saigon (oh, il y a très longtemps), c'est peut-être pourquoi j'ai une âme de "petit oiseau" et que "joie est mon caractère", comme tu l'as si joliment écrit.Bonne journée, très amicalement.
Répondre
A

oh coucou Dong phong un peu gavroche alors!! bon tous sur les barricades cela va bien aussi avec le 8 mai n'est ce pas??


B
salutje te souhaite une bonne semaine
Répondre
A

mes news te manquent déjà!! reviens vite vite alors. Belle semaine à toi aussi.


D
Je suis toujours certain de retrouver sur ces pages des heures magiques de l'écriture française, et je ne sors jamais d'ici déçu, au contraire bien des fois le choix de tes textes m'oriente vers des lectures, car je lis beaucoup de poésies, et de roman du XIXè . Je passais apr là te saluer avec mon habituelle humeur nauséeuse, vagabondante ici et là...... 
Répondre
N
tiens les misérables! nous avons fait ça ce week end à la boucherie chevaline à romans ! bonne soirée
Répondre
A

je te rponds sur ton site merci d'etre passée par là Bizarre parfois la vie .. Prémonition !!


C
gros bisous du dimanche ! demain reprise ...bouuuuuuuuuuuuuh !! ;-) bonne journée sous le soleil ! christel
Répondre
A

t'inquietes ma douce il va pleuvoir demain ! bisous doux


L
Qu'ils sont jolis ces vers, bravo pour cet écrit...allez, tous aux barricades, haut les fourches...bon dimanche Aurore...
Répondre
A

Si j'etais de cet époque a coup sur je serais aussi ce gavroche .. en avant toute sur les barricades te souviens tu de Mais 68 ??


L
Jolie et intéressante note.Merci pour ton gentil commentaire quim'afait chaud au coeur en ces moments difficiles.BISOUS
Répondre
A

Merci chère LAURA, j'espere que tu es bien installée, toi et ta famille a tres bientot Bisous aussi.


M
Bonsoir ma Douce ! Tu transmettras tous mes voeux de bonheur à Ali, dont je n'ai plus de nouvelles depuis un bon moment, dommage ! Il se marie, moi je divorce, comme quoi, la vie est ainsi faite ! Je te souhaite de passer un agréable week-end ma Douce Aurore ! Bisous à toi,
Répondre
A

les routes de notre vie sont parfois bien incompréhensibles ma chere et tendre Mélusine. Je te souhaite de tout coeur un rétablissement dans ta vie présente et à venir. Je t'embrasse avec toute mon
affection.


S
Bonsoir Aurore Je tiens à te remercier pour ton message qui me rassure et met du baume au coeur pour Ali. Nous lui souhaitons tout le bonheur du monde. Je viens de lire ton poème " Gavroche" J'ai moi même écrit pour ce TiTi. Il est superbe comme tout ce que tu entreprends. Je tiens également à m'excuser de ne pas venir te rendre visite aussi souvent que je le souhaiterai mais nous sommes tous logés à la même enseigne. Nous avons une vie à côté et le temps manque parfois. Merci ma belle. Bon week end.Bisou doux. Symphonie
Répondre
A


Heureuse vie à Lui. Ne 'inquiees pas pour tes passages Symphonie... Ainsi sont nos vies et nos devoirs respectifs.. Bisous doux ma belle et bon week !



J
J'ai 74 ans peut-être tu ne le sais pasMais j'ai 14 ans en te lisant mais tu ne le savais pas .Ton poème me touche , je suis sur les barricades .Mon drapeau est rouge du sang des communards .Mon drapeau est noir du sang des anardsSur le mur sanglant , fusillés , venant des barricades Sont les fédérés.....mes ancètres.Bisous d'un vieux pépé un peu c..Jean
Répondre
A

C'est magnifique ! tes mots me touchent aussi.. Allons sur les barricades d'aujourd'hui, tous ensemble !


C
un régal a lire et je pense l'avoir vu avec tous ces interpretes harry baur (je suis pas certain)lino venturajean gabin
Répondre
A

oui tu as vu le film il est passionnant et tellement emouvant.. Un gavroche parmi tous nos Gavroches n'est-cepas? Beau week end ensoleillé à toi


N
Pardon d'écrire les yeux mouillés. Ton texte me touche personnellement. Il parle de mon fils… Cela me fait penser à une chanson de Dalida que j'adore…Les bambinos se déhanchent grave de nos jours! …Je t'ai moi aussi cherché ! Comment te trouver dans ce grand désert ? De plus ma très grande pudeur me poignarde sans répit. Je t'embrasse.
Répondre
A

nina dans mes bras je te serre séches tes larmes.. pres de toi nous sommes. je suis je suis quel mot à dire ensuite lorsque je voie que toi tu as compris. je t'embrasse soeur d'un virtuel. tel sera
mo souhait à partir de ce jour.


C
merci de ta visite et bon week-end ensoleillé à toi! christel
Répondre
A

magnifique ton blog extra rien d'autre à dire extraaa


G
Ton écriture est toujours aussi splendide maman chérie. Tes écrits sont toujours envoutans, comme si qu'on est attiré par une force invisible qui nous pousse à lire la suite!!Ton fils qui t'aime : Gaetan
Répondre
A

hey quelle surprise ta réponse est des plus profondes mon chéri elle me touche énormément. je te serre contre mon coeur, mon chéri.


B
salutc'est bien de nous rappeler voltaire bonne soirée
Répondre
A

c'est toujours avec plaisir de te voir ici. Voltaire un hommage aussi pour lui mais a étudier aussi .. lol


A
Un un joli parallèle, une réussite. Amitié Amanieu
Répondre
M
Ah ça !  - super article dis donc, MERCI ! Gavroche, j'ai connu ceux de Montmartre, Si si ! "à l'"époque" !!(non non suis pas si vieille mais...) très joli poème et si "vrai" !
Répondre
A

Merci Mel avec joie peut etre un jour de te rencontrer.Lyon n'est peut etre pas si loin de chez toi?? bises ma douce