Chantal RODIER dit AURORE

Chantal RODIER dit AURORE

ARTISTE PEINTRE (6 Route d'Ambert-63940 Marsac en Livradois) telephone : +336.28.43.73.10

Articles avec printemps des poetes 2011 catégorie

Publié le par AURORE
Publié dans : PRINTEMPS DES POETES 2011

Si j’avais su que jadis tu pensais à moi

Que dans tes yeux brillait la lumière

Si j’avais compris le sens de ta prière

Celui qui scintille même dans le noir

Alors j’aurai vu à quel point tu es roi

Brillant d’amour tous les soirs

  

Pardonnes-moi, je t’en supplie

L’erreur d’un être si fragile

 Un souffle brisant l'argile 

Innodant la mer qui se replie

 

Chaque jour je guette tes pas

Chaque nuit je rêve de toi

Songe rempli de nos émois

Ballade de nos petits pas

 

Si j’avais su que battait ton cœur

M’offrant les plus belles fleurs

Si j’avais lu la couleur de tes mots

Celle qui est au dessus de mes maux

Alors j’aurai soulevé les montagnes

Faisant taire à jamais ma hargne

 

Aurore

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : PRINTEMPS DES POETES 2011

Antrophologie des paradis

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : PRINTEMPS DES POETES 2011

Sur le manteau velours d’un sable fin

Chevauche un homme silencieux

Chaque bruit s'élève vers les cieux

Eclairant les paillettes de demain

  

Eclat d’une Paix,

Joyau convoité

  

L'abîme de l'oubli l'emporte haut

Coulée d’or d'un mystère sans fin

Oasis bleutée, reines des eaux

Caravane où se tendent des mains

  

Royaume de la Paix

Demeure espérée

  

Sur l'étendue de notre monde

S'affère la course du  bienheureux

Chaque cri de joie dans sa ronde

Elève tous les chants du malheureux

  

Etincelle de la Paix

Colombe transportée

 

Aurore

Tous les textes sont sous copyright

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : PRINTEMPS DES POETES 2011

Jadis, éperdu d’amour fou

Il courait, dans les forêts, nu

Son cœur battait plein de vie

Ses yeux couleur du miel doux

Son corps, un arbre devenu

Tout chantait un bel avenir

 

La savane  parlait d’elle

Une panthère si belle

Née des eaux congolaises

Se sentant toujours à l’aise

Connaissant l’impatience

Douceur de paix patience

 

La sérénité perdue

Bonheur d’années vendues

Liberté chaînon de sa mort

Guerre brisée à son port

Désespoir...cris...pleurs...révolte

Pertinence...désinvolte

 

Chante encore avec moi

Sur le tempo de son tam-tam

Le refrain de sa souffrance

Versets de sa délivrance

 

Aurore-2011

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : PRINTEMPS DES POETES 2011

tourag.jpgLa République du Mali est un pays de l'Afrique de L' ouest frontalier avec la Mauritanie et l'Agérie au Nord,  du Niger à l'Est , du Burkina Faso et de la côte d'Ivoire au Sud, de la Guinée au Sud-Ouest et du Sénégal à l'ouest. Elle est une ancienne république française sous le nom du SOUDAN Français, devenue indépendante en 1960.

sa devise : "Un peuple, un but, une foi". C'est un pays essentiellement rural avec 14 517 176 habitants an 2009.BAMAKO est sa capitale (1 809 106 habitants)

Elle a un président mais la plus haute autorité est la cour suprême.

La pauvreté est importante et l'espérence de vie myen est de 51 ans.

L'alphabétisation se situe entre 23% et 46%.

 

La musique prend toute sa dimension, celle des touaregs s'étend bien au-delà de leur frontière.

mali_djenne_riziculteurs_600_.jpg

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : PRINTEMPS DES POETES 2011

A toi qui es au loin, ce poème est pour toi.

 

Accroché aux portes dorées de l'espoir

Dans son pays de tant de désespoir

Scrutant de son regard vif et perçant

Les allées et venues des riches gens

 

Sérigne, digne enfant des sages

Venu des mines d'or de Sikasso

Au soleil couchant, fatigué,  chante

L'histoire du Mali de mille âges

Rythmé de ses petits doigts agiles

Sur les vingt et une cordes de sa Kora

Instrument si précieux et tant fragile 

Offrande d'un généreux passant à Bamako

Des mélodies dont l’avenir se souviendra

Il chante, ce refrain qui le hante

 

Au soleil levant, épuisé il chante

Sur les marches de Koulouba 

Entonne la mélodie de la faim

Afin que l’indigence prenne fin

La misère  pressant son pas

Le Niger retenant ses eaux

Marée refoulée des flots

Festival de l'enclave

Mali la belle esclave

Il chante ce refrain qui le hante

Il chante la mère

Brûlée par un père

Il chante la sœur

Privée de liberté

Fil de sa virginité

Il pleure en son cœur

Des gouttes de cendres

Coton  des plus tendres

Il chante le touareg bleu

Âme vive de la fleur bleue

 

Aurore

plume12.gif

 

Tous les textes sur ce site sont sous copyright.



Voir les commentaires

TRADUCTION et VOS VISITES

 

 

 

RETOUR : page - ACCUEIL

 

 

 

 

 


compteur gratuit

Biographie de l'ARTISTE

Hébergé par Overblog