Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

la magie d'aurore

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Enfants_1600x1200.jpg

 

Un bruit  s'élance en silence

Un enfant au loin se balance

Sur une branche dorée  des bois

Etudiant le grand livre des lois

Un tout petit pas, tout petit pas

Une lecture par-ci,  par-là

 

Pluie....glace... eau...

 

  

Le petit prince de lumière

Sur son nuage, voit tout en bas 

Le grand chêne couvert de lierre

Ses feuilles vertes groupées en tas

Plient sous l’air frais de l’ami

Séchant les pleurs du sol insoumis

 

Alizé...Autan....grain...

 

 

La mousse des grands arbres glisse

Lichen dépourvu de fleurs blanches

Tapis d’une coupure franche

La montagne est fleurie de  lys

Diffusant son odeur parfumée

Roses des vents, symbole doré

 

Jaune...Or...Rouge...

 

 

Le soleil disparait, il est tard

L’ange quitte sa haute branche

Retourne aux pays des hommes

Rejoint le bateau sur la manche

En avalant son seul malabar

Pour croquer sa dernière pomme

 

Mer... Vague...Ecume...

 

 

AURORE

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

 

spectacle-avril-093.JPG

 

Photographie sous copyright 2010

 

A la nuit tombée, mon bien-aimé

Sans toi,  je demeure dans le noir

Les yeux ouverts sans te regarder

Cherchant la couleur de ton reflet

 Jadis elle emplissait mes espoirs

A l'heure de nos folles caresses

Au Feu ardent de nos paresses

D'un dernier chant pour s'aimer

  

Danse effrénée de nos corps liés

Fougue des passions illuminées

Disant :" je t'ai follement aimé"

Dans une émotion tant cherchée

 

 

L'ombre chérie de nos sentiments

S’estompe doucement au fil du temps

Je m'en vais, adieu mon bel amour

Je m'en vais, attends mon retour

 

 

Aurore

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

le regard 2

 

 

Faut-il un seul mot

Un seul mot de toi

L’amour devient roi

D’un cœur fondant

Où tout paraît beau

L’encre s’évanouie

Des lettres de pluie

J’exalte et je pleure

Mon âme est  à l’heure

Faut-il un seul mot

Un seul mot de toi

 

Aurore

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

bandeau-site-2.png

 

Loin du règne de toute infamie

L’encre séchée  demeure endormie

Epuisée chaque jour, chaque instant

Souffle léger de l’espace et du temps

 

 

Cueillant la fleur, blancheur éternelle,

Elle signe son passage sans aucune peur

De tous les secrets profonds de son cœur

Dans cette absolue vérité qui excelle.

 

 

Loin du règne de toute absence en ces lieux

Elle enflamme, passionnée, l’être esseulé

D’une lueur d’automne descendue des cieux

Jadis,  paradis perdu des âmes oubliées

 

 

Rassemblant les plus belles étoiles

Esquisse suspendue des toiles

De ce décor que brisent des soupirs

Elle aime entendre un doux sourire

 

Loin des rêves froids et obscurs

La douceur devient ombre de soie

Colorant d’un ocre jaune les parois

Révélant les écrits les plus purs

 

 

Parchemin coloré de nos vies

Parchemin, gardien de nos écrits.

 

AURORE

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Ecoute dans le temps qui passe

 Un dernier soupir qui danse

 Revêtu de sa plus belle parure

 Tel un champ aux mille fleurs

 Un songe venu de ton cœur

 Echappé de ta douce Lyre

 

 

Chante dans le temps qui passe

 Ce vent fougueux dans sa transe

Tel un écrin d’émeraudes pures

Aux parfums révélant le bonheur

Mélange d’encens et de myrrhe 

 

Murmure dans le temps qui passe

" Je t'aime " qui jamais ne te lasse

Ecoute, espère, loue et chante

Cette infinie volupté qui nous hante

AURORE


Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Photo d'ELE sous copyright

amour-d-ele.jpg

 

Tant de fois j’espère entendre ta douce voix

L’ombre blanche de tes pas, dans la mer, se noie

Je te cherche, jours et nuits mais en vain

Seul, j’entends la muse entonnant nos refrains

 

Le train t’emmène toujours plus vite et plus loin

Ma vue se brouille, mon corps se cache dans un coin

Comment te dire, de mes forces, que je t’aimais à l’infini

Une caresse ou un soupir me disent que tu n’es pas partie

 

De nos amours imaginés il ne reste que l’écume

Tout devient si flou  en cette épaisse brume !

Seul, le tic tac de ton cœur qui s’éloigne, me dévore

L’odeur de ta peau sur la mienne demeure encore !

 

Tant de fois j’aspire en nos âmes mélangées

L’illusion  retenue de nos désirs inavoués

A  nous aimer au plus profond de nos douleurs

De nos souffrances et de nos propres peurs !

 

Tant de fois j’imagine être à toi

M’abandonnant sans aucune loi

Je te cherche au fond de moi

Je sais que  tu seras là pour moi

 

Retiens le temps mon amour

Celui que j’attends depuis toujours

Que mes lèvres se libèrent d’un baiser

Que mon corps s’offre à toi, pour t’aimer !

 

Aurore

(tous les textes sont sous copyright)

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Photo sous copyright-2010

ma puce australie 2010

 

 

La nuit dans mes songes je te vois

Espoir d’un sommeil de mon émoi

Des rêves empreints de ta main

Chaleurs promises au lendemain

  

 

Nos lettres pures et suaves

N’ont pas connu le chagrin

A l’aube du soleil levant

Vogue ton navire devant

Voile tendue contre le vent

Foc sillonnant tous rivages

Hauban issu des purs lins

Bôme et taquets emboisés

Pont jalonné par des chaumards

Jalousant tous tes cauchemars

Safran né de ton gouvernail

Guidant droit devant la mer

L’espérance de la terre

 

La nuit, dans mes rêves étoilés

J’aperçois le retour tant espéré

De ce navire guidé au loin

Priant Dieu d’en prendre soin

 

Aurore

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

 

photo sous copyrightGaet Ele representation 24 avril 2010

 

Je rêve, je rêve...

 

 Je m'embrase dans cette  extase

 S'enfuient les  cauchemars qui blasent

 Légère, si légère que j'atteins mon ombre

 De mon corps fatigué dans lequel je sombre

 Quand de mes yeux éclairés par tant de mots

 Un souffle silencieux disperse tous mes maux

 

Je rêve, je rêve...

 

Je vais et je viens follement

Au rythme bouleversé de ce vent

Berçant mes envies, mes plaisirs

Qui voltigent dans mes rêves en délire

 

Je rêve, je rêve...

 

Plume vole dans cette nuit,

Vole dans ce temps qui fuit

Arrache de moi ces frivoles parures

Que seule soit ma plus belle nature

 

Un rêve, juste un rêve dans ces nuits profondes

Des couleurs de l'hiver embellies par ses ondes.

 

Aurore

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>