Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

la magie d'aurore

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

gothique-1156932791-t.jpg

 

A ne pas te voir, mon cœur à la dérive

Sans le savoir s’est rempli de ton absence

Sur cette mer ou ton bateau chavire

Implorant son amarre, ta délivrance

 

Jour après jour, il s’est prit au piège 

Tour après tour écorçant le chêne-liège

À s'imaginer à te deviner

À te crier, à t'espérer

De tous ses songes

Tu es celui qui le ronge

 

L'ombre de ton amour diffuse en son âme

Une fougue céleste munie d’une force inouïe

En une délicieuse torture  telle une flamme

Qu’un joyau des plus purs en son centre est enfoui

 

Les larmes austères sont coulées de sa peau

Les larmes rouges sont douleur d'un ruisseau

Une liberté soufflée au vent transporté

Portant la souffrance intime de ses années

Qu’un  seul son devient l’extasié des secrets

Qui se purifie humblement en ton nom tant aimé

 

Tu es là, tu le poursuis d’un amour obsessionnel

Dans l’ombre de la nuit, amour cruel, amour éternel

Le temps nait des désirs inavoués de ses plaisirs noués

Laissant en puissance le murmure d’un bonheur loué

 

Il se laisse aller dans la ronde de son sommeil

Sa pensée brûle d’impatience afin qu’il se réveille

Rempli de cet amour, chaque instant de sa vie

Baigné de ton élixir d’une jouissance à l’infini

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Aux confins de notre univers jaillit une étoile

A l’orée de l’horizon, elle scintille de  mille feux

Laissant retomber sa fine poussière sur la toile

Sur  la mer illuminée d’un ciel bleu bienheureux

 

Jamais spectacle aussi grandiose n’a été donné

 

Dans l’immensité de notre galaxie jaillissent les soleils

A peine sortis du trou noir de notre grande voie lactée

Ils sont là, ils nous observent dans notre belle obscurité

L’étendue règne dans tous ces mystères qui sommeillent

 

Jamais merveille aussi intense n’a été élevée

 

Par ces infimes poussières de cheveux d’ange

Dans sa clarté, la planète éblouie se range

Puissance des ténèbres d'une absolue vérité

D'un commencement de la vie vers l’éternité

 

 

Cette féérie, à chaque instant reste immolée

 

 

Aurore

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

 

 

bandeau-site-2.png

Que viennent à moi les mots

 

Plume, au bout de mes doigts, écrit ma chanson

Disperse au loin mes phrases aimées dans l’horizon

Laisse-les résonner et tambouriner sur les chemins

Etanche ta soif du noir laissé sur le parchemin

 

 

Trempe-toi dans mon bel encrier doré et bleuté

Plume des oiseaux sauvages d’un printemps né

Que tu sois douce et tendre ou quel tu sois triste

Plume,  tu demeures l’envoutement des artistes !

 

Que vienne à moi la douceur de l’ivresse

Sublime sensation d’un cœur de tendresse

 

 

Plume belle plume chante tes musiques envolées

Soit la maitresse en absolu de mes pensées livrées

Tourbillonnant sur tes ailes embrassant le firmament

Légère si légère dépose sur mes notes tes merveilles

 

Que vienne à moi l’inspiration

Souffle discret de ma respiration

 

 

Plume, mon amie, ma semblable, mon inséparable

A l’instant du temps je deviens ton ombre fervente

Donnant mon âme servante à tes lettres vivantes

Traversant mon papier dénudé de l’insondable

 

Que viennent à moi tes fougues, tes passions

Extrêmes poussées de mes folles émotions.

 



 

Aurore

 

bandeau-site-copie-1.png

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Ocre rouge des feuilles

Automne je  cueille

Livrant l’ivresse

De mes paresses

 

Je chante, tu chantes.

Rien ne nous hante

Un cœur frissonne

Les clochent sonnent

Vagues d’amour

Rêves d’un jour

 

Je chante, tu chantes

Plume coupée

Encre bleutée

Papier usé

Pensée volée

Béatitude  danse

Eternelle jouvence

Larmes aux vents

Saphir brûlant

 

Silence d’une longue nuit

Dans ce firmament sans bruit

 

 

Aurore-2010

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Il y a tant de choses inavouées que j'aurais voulu te dire

Des mots de mon cœur déchainé, des mots enchainés

Je me suis dit, pourtant, que tout cela déjà tu le savais

Car tant de choses étaient dites en ton sourire !

 

 

Dans le silence des anges, je pleure et j'implore

Par dessus  ton cercueil, dernière porte de ta mort

Je te souffle mon amour bien au delà de notre terre

Déposant dans ton ciel, un tapis de fleurs dans lequel j'erre

 

 

Oh ! Mort tant espérée, tant attendue, liberté des souffrances

Que n'aurais je donné pour un dernier mot, éternel Nirvana

Des  mots si intenses, si éloignés, de nos vies tant dispersées

Dans ce recueil d'amour et de paix, l’osmose t'est donnée

Dans le sommeil de ton corps meurtri, ton esprit se réveillera

T’apportant un nouveau soleil, une porte au ciel de la délivrance

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

De la Terre, Fais-moi un signe

Ecris ton nom avec le charbon

De ton Cœur, fais-moi un signe

Moi qui suis loin à l’abandon

 

Dis-moi

Les chants des oiseaux

Dis-moi

La musique des eaux

 

De la Terre, fais-moi un signe

Dans mon cœur en lettre d’or

Ton souvenir j’en serais digne

Ancré dans mon corps qui dort

 

Dis-moi

Les secrets de ta vie

Dis-moi

D’en bas l’amour infini

 

Car de là-haut, je te le dis

La vie n’est jamais finie

Un jardin fleuri de roses

Chante tous les jours

L'allégresse jamais close

De la brillance de l’amour

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

 

 sensualite.jpg

 

Lorsqu’à tes yeux paraît l’impossible

Lorsque de ton cœur la porte est fermée

Tes pensées deviennent invisibles

Jusqu’au centre de ton corps enflammé

De désirs et d’envies

Ta vie apparait 

De désirs des envies

Ton cœur brille 

Ton émoi est tel un matin d’été

Oublié dans ces secondes comptées.

Cours ! Cours ! Jamais je ne te rattraperai !

Brûlante d’extase, pour toi, je m’abandonnerai

De plaisirs et désirs

 Ton amour est pur 

De l’envie des soupirs

Ta voix murmure 



Aurore

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

MICHEL-SIMON.jpg

 

Soudainement, il voit au détour d’une rue

Une foule, pressée par le temps, qui se rue

Elle crie à la volée des mots inaudibles

Sans prendre garde à l’oiseau paisible

 

«  Savez-vous la dernière nouvelle ?  »

Entend-on sans ouïr les voyelles ! 

 

Les badauds se rassemblent au cœur de la place

Explosent de joie leurs voix pleines de hourras

Piaillant à qui mieux-mieux telle une mégère

Divulguant les derniers racontars qui agacent

Du mari trompé  ou de la femme adultère

Un pur chahut horrifié,  un vrai  brouhaha

 

« Alors, cette dernière nouvelle, raconte ! »

Entend-on comme un cri qui gronde.

 

La foule  se bouscule... au premier arrivé !

Tendant les mains vers ce journal donné

Miss France, en titre, réjouie l’orgueilleux

Panacée royale digne d’un beau vaniteux

 

« En clair, et les nouvelles de l’hiver ? »

Entend-on une petite voix au son léger.

 

Un geste, un regard, un sourire, un rien

Dit  cet homme au béret pour donner du  bien

Que te vaut d’être riche, si ton monde est ta fin

Regarde à côté de toi tous ceux qui meurent de faim

Tourne-toi vers ceux qui pleurent, ceux qui désespèrent

Compatit à leur peine afin que de nouveau ils espèrent

 

 

Aurore

 

(Michel Simon - acteur éblouissant suisse - né le 9 avril 1895 décédé le 30 Mai 1975)

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>