Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

archives 2009

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009


affichage plein écran barre d'outil ou faire F11 

L'envolée de l'être dans l'extase abandonnée





Je ne sais plus si je vis,

Je ne sais plus si j'ai faim,

Je perds mes sens et l'oubli


La douceur de ton être me transperce

Dans tes yeux jaillissent des étoiles

Lorsque tes mains éffleurent ma peau

Délicatement tu fonds ta pensée en moi

Délicieusement tu m'invites à t'aimer

D'une caresse envoutée et déchaînée

Musique d'un ciel coloré sur une toile

Telle la rosée transparente des eaux


Je ne sais plus si je vis,

Je ne sais plus si j'ai faim,

Je perds mes sens et l'oubli,

Ce soir alors danse, danse

Danse dans un monde sans fin.

 

Danse.....

AURORE

 










Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009









Ecoutes dans le temps qui passe


Un dernier soupir qui danse


Revêtu de sa plus belle parure


Tel un champ aux mille et une fleurs



Un songe, un rêve, de ton coeur


Echappée bleutée de ta douce Lyre




Chantes dans le temps qui passe


Le vent qui te déchaîne de sa transe


Volatilisant dans l'espace les senteurs


De ton écrin d'amour le plus pur



 De tes désirs et  plaisirs en délire
 

Instants intenses de tes douceurs




Murmures dans le temps qui passe


" Je t'aime " qui jamais ne te lasse




Ecoutes, danses,murmures et chantes


Cette infinie volupté qui nous hante



AURORE -

 

 

 

 































Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009

Un brin d’amour dans ce monde sans pitié

Une lueur d’espoir s’offre devant l’amitié

 

Sortons, hurlons c’est la révolution

Une marche en pleine évolution

RMI, ARE, ASSEDIC, chômage

Allons ensemble au Mont St Michel

Ou l’or chute du haut de l’échelle

Réveillons Mai soixante huit

Réveillons Gavroche et Causette

Rage est le nom de notre colère

Dans cet océan la discorde nage

Voulant rattraper cette galère

Nous assommant de la disette

Galériens et esclaves en éveil

Bâtons armés de ton réveil



Aux armes…. Aux armes….

 

Un brin d’amour dans ce monde sans pitié

Une lueur d’espoir s’offre devant l’amitié

Réclamons à la société notre fric

Brandissons la torche devant les flics

Travailler, travailler sans cesse

Jusqu’à ce que la mort se dresse



Aux armes…. Aux armes….


Aurore


 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009

 


Et si ...si ce grand voyage me transportait
Dans cet Univers loin de notre monde
Et si...si ce grand voyage me transportait
Au travers de cette nuit qui tombe

Alors a ciel ouvert je te crierai
Léve-toi oui léve-toi et regarde

regarde...regarde



Et si...si le grand voyage me transperçait
Dans ma peau au travers de mon coeur
Et si... si le grand voyage me transperçait
Au travers de moi se cacherait ta peur

Alors à ciel ouvert je te crierai
Léve-toi oui léve-toi et regarde

regarde...regarde

Et si... si le grand voyage c'était toi
Dans tes yeux serait mon émoi
Et si...si le grand voyage c'était toi
Dans ton corps je serai ton roi

Alors à ciel ouvert je te crierai
Léve-toi oui léve-toi et regarde

Regarde...regarde




Aurore

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009




La Mendiante

 

Les flocons voltigeant ca et là sur les bancs

Recouvrent le sol d’un beau manteau blanc

La joie des enfants par leur crie et leur chahut

Raisonne dans les ruelles des Canus

 

Une femme à l’air  désemparé et tremblante

Court  se réfugier dans les bouches du métro

Ses vêtements d’un style ringard et à peine rétro

Ne sont plus que des lambeaux d’ haillons

Ses souvenirs la tourmentent et la hantent

Tête baissée, les mains tendues elle attend

Un regard, une autre main, une compassion

Une étincelle d’amour comme d’antan







 

Le froid installé glace son corps soudainement

Oublier les souffrances et les combats rapidement





Lutter s’était sa devise,  toujours lutter pour survivre

Mais aujourd’hui elle m’a plus le désir de vivre

 











Elle  est là à attendre quelques sous.

Sans rien dire la tristesse dans le fond de ses yeux

Elle sait que la vie ne l'a pas épargnée.






Malgré tous ses efforts et sans aucune vanité.

Elle finit par s’écrouler sous le poids des années.

A l’éveil de cet hiver elle rend son âme.

La mort l’a emportée dans sa faiblesse

Juste un écriteau : Ici git  «  Madame Détresse »




Aurore 






Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009










































TU M'AIMES, JE TE VEUX ...





Quand tu me regardes, je t’admire

Mes yeux savourent ton étendue

Parcourt si langoureux si désireux

D’une courte nuit étoilée en éveil

Ma main glisse sur ta peau saphir

 Ecrin soyeux dans le noir suspendu

Soupirs délicieux te rendant heureux

S’envolant aux cieux sans pareil


Tu m’aimes, je te veux…


Quand je t'admire, tu me regardes

Eperdue folle de ce corps abandonné

Amoureuse de cette exquise passion

Sang bouillonné par tant de tension

Tourbillons dans cette tour de garde

Tempêtes rivales du temps secondé


Tu m'aimes, je te veux...


Quand je succombe, tu frémis

De tes doigts cueillant l'elixir

Liqueur rivière à m'en plus finir

Chants sublimés à peine émis

Tu maimes, je te veux...




Aurore



A découvrir un petit nouveau plein de talent !
http://entre-alpes-et-aures.over-blog.com/

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009
LES BEATITUDES

 

 

 

Ouvre ton cœur

Car toi aussi

Tu as la chance merveilleuse de vivre






 

Exalte les heures

Car toi aussi

Tu peux être comblé d’amour ivre







 

Ecoute dans le silence

La musique du bonheur

Oublie tous tes malheurs

Sèche les larmes de ta peur


Car toi aussi


Couleur bleue de l'apparence
Derrière tes yeux éclairés

Se cache le sens du mot Aimer
Vibration de ta Liberté

 




 

Regarde loin à l’horizon

Détruis les chaines de ta prison

Ouvre la porte de l’Exaltation



Car toi aussi

Tu peux boire à la source prière
Abandonnant ton verre d'hier
T'élévant ainsi à la vie de demain
Précieux cadeau du lendemain

Aurore







Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009



L’enfant parait

Un adulte nait

Regarde le grandir

Respecte ses désirs

Ne brise pas l’espoir

Des mots de toujours

Aime-le tel qu’il vit

Donne-lui à l’infini

Sais-tu l’aimer ?

Non pas comme un gibier

Sais-tu l’honorer ?

Comme un pur rosier ?

Comprends ses peurs

Écoute son cœur

Ne refuse pas son présent

Donne-lui tes présents

Souffle d’un vent

L’enfant est lui

Devant nous il fuit

Programmes, image

L’enfant sage

Tout devient hantise

De nos propres bêtises

Seul grain de blé

A la main semer

Chéris l’enfant

Accepte l’enfant

Tends-lui la main

Pour un lendemain

Car lui avec Amour

Te montrera le chemin





AURORE-2009
 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>