Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

archives 2009

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009




 




Ecoute dans le silence de la nuit
La musique, et, sans aucun bruit
Regarde l'étoile filante qui luit

AURORE





 



Aux confins de notre univers jaillit une étoile
A l’orée de l’infini elle scintille  mille feux
Retombant sa fine poussière sur la toile
La mer illuminée du ciel offert bienheureux

Jamais spectacle
Aussi grandiose
A été donné

Dans l’immensité de notre galaxie fusent les soleils
A peine sortis du trou noir de notre grande voie lactée
Elle est là, elle nous observe dans notre belle obscurité
L’étendue dans tous ces mystères, invisible, sommeille

Toutes les beautés
Si intensives
Ont été fendues

Par ces infimes molécules de cheveux d’ange
Par sa clarté, la planète terre éblouie se range
Des puissances des lumières de l’Absolu Vérité
Du commencement éternel de la vie à l’infinité

Cette féérie
A chaque instant
Reste immolée.




 



Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009




Lorsque tu parais ainsi le sourire aux lèvres

Qu’un langoureux regard se pose sur moi

Chante en ivresse les mots de mon émoi

Que Les grains de ta peau en finesse

Alors ta douce chaleur m’émerveille

Tandis que mon être se tend vers toi

 

When you seem so smile to the lips

 As one languorous look settles on me

Sing the words of my stir in drunkenness

That the grains of your skin in delicacy

Then your soft warmth fills with wonder me

While my being tightens towards you

 

Désir, désir de pures envolées

Telles  sont tes cascades purifiées !

 

Wish, wish of the pure flights of fancy

Such are your cleaned waterfalls!

Lorsque ton corps assoiffé d’amour

Sans compter se donne à mes baisers

Ta bouche avide prend la fleur au pistil

Alors de mes mots souverains et fébriles

Eclate au plateau de Caussol les jours

Une idylle parfumée et ensoleillée

 

 

When your body thirsty for love

Without counting gives your greedy mouth

To my kisses takes the flower in the pistil

Then my sovereign and fevered words

 Bursts in the tray of Caussol in daytimes

A sweet-scented idyll and sunny

 

Désir, désir de pures envolées

Telles  sont tes cascades purifiées !

 

Wish, wish of the pure flights of fancy

Such are your cleaned waterfalls!

 

 

 








AURORE



Promenade au plateau de Caussol
 A quelques kilometres de Grasse



Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009
 


Gouttelette, gouttelette

Tombe, tombe la pluie

Musique est ton bruit

Fleur d’automne ou d’été

Eclat d'harmonie et pureté

Que vienne enfin le printemps

Que l'on attend depuis longtemps


Sur le préau siffle l’oiseau

Embrase le feu d’un sceau

Ricoche la pierre jette !



Aurore -2009



 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009
 "...  un havre de paix ..."







De la Terre, fais moi un signe

Ecris ton nom avec le charbon

De ton Cœur, fais moi un signe

Moi qui suis loin à l’abandon

 

Dis moi les merveilles des oiseaux

Dis-moi la musique des eaux

 

De la Terre, fais moi un signe

Dans mon cœur en lettre d’or

Ton nom précieux sera mon signe

 Inscrit dans mon corps qui dort

 

Dis-moi les secrets de ta vie

Dis-moi en bas l’Amour infini

 

Car dans bien de l'haut delà , je te le dis

La course du soleil levant n’est jamais finie

Soyance plus douce que les roses

Brillance écarlate de l’amour

Chantent pour toi tous les jours
L'allégresse Eternelle jamais close.


Aurore



Comment vous dire :
les sentiments de grands chagrins
que l'on ressent devant l'être qui nous quitte.

Comment vous dire :
qu'il y a un lieu où le chemin vers l'Eternel vous ouvre ses portes.

Comment vous dire :
de ne pas en avoir peur, car ici rien n'est crainte tout est Osmose

Si étrange que cela puisse être
l'invitation à ce grand voyage devient douceur.

Comment vous dire.

Aurore - 

A toi au ciel ou dans l'ombre de la lumière
A toi le père de mon fils
A toi la mère de mon bien aimé









Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009



Quand je plonge mon regard dans le tien

Quand les mots sur tes lèvres se meurent

Quand dans la rosée se lève le matin 

Quand le soleil au loin erre sans fin

 

Alors je sais que tu penses à moi

 

Quand la goutte d’eau n’est plus que torrent 

Quand les traces de mes pas s’éffacent

Quand la pluie n’abreuve plus la campagne

Quand l’écume se déverse sur le sable

 

Alors tu ne sais pas que je pense à toi

 

Quand tu vagues dans ton sommeil

Quand dans tes songes l’ombre nait

Quand dans tes bras le vide s’installe

 

Alors je sais que plus rien ne sera pareil




Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009



La Béatitude  s’abandonne et se livre au grand amour purif


Revêtue d’une belle robe rose perlée d'or et d’argent, elle brille


Elle inonde de ses flots imperceptiblement l’univers qui pétille


Recouvrant la terre glaise de ses parures les plus exquises




La Béatitude régne sur sa destiné comme la glace sur la banquise

Elle sourit,  danse, éclate et fond dans ces airs qui l’entourent


S’offrant les beaux sentiments dans leur absolu vérité tant  aimé


Course effrénée en zigzag tel est son parcours qui ne l'use


Aura t elle assez de temps pour conquérir et envelopper Vénus

 


Dans ce grand mystère qui nous enivre au seuil d’un bonheur


Elle déverse en cascade translucide les parfums du jasmin blanc

 
A la pointe de son émoi elle cueille les pétales frais et dorés


Fleur à la senteur irrestistible d'un temps de l'osmose abandonnée


 Chaleur libérée des rayons allongés  somptueusement sur un banc 


Elle frissonne sur nos corps l'allégresse en éveil d’un baiser sauveur
 


Ses caresses sauvages d’un temps éffacent toutes nos faiblesses


Poussières  infimes et soulevées de nos plus grandes paresses


 Ses rays parsemés sont l’éclaté d’une osmose abandonnée


En son coeur elle garde les désespoirs du monde entier


S'émouvant du cadeau de l'éternité aux amants réunifiés


Sommeillant dans leurs mots d'amour des feux endormis 

Béatitude, béatitude chante tous leurs coeurs promis !

AURORE


Sous copyright 2009

 





 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009


Tandis que ta douce plume s'envole et tourbillonne

Bien au dessus de ces flots qui nous questionnent

Alors que L’écume de tes vagues transpercées

Dans tes mots échappés d’un bel amour bercé


 

Tandis que Psyché donnée en proie à l’inconnu

Tant d’émotions retenues dans ces nuits balancées

D’un jardin de l’Eden à la senteur des bleuets

Fil  tendu des caresses extasiées de la paresse

Des déesses célestes  des fruits  mûrs de l’ivresse

Extase des corps entrelacés livrés et nus


 

Tandis que  sur la couche de l’amant voilé

Nul doute d’entendre en son cœur désespéré

Le chant du tourbillon de l’âme tourmentée

Cherchant volupté à la lueur de l’aube cachée

Dans l’immensité  profonde de son ombre née




 

Aurore

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2009



Le bruit de la brume



Quand la rage imprègne son être

Les cris de son désespoir raisonnent

Cette chanson si forte de son émoi

Que nul ne peut l’éteindre sans effroi

Viens alors en lui ce cri de douleur

Qu’il puise dans son cœur à paraitre

Ne craignant ni le froid ni la peur

 

Alors  il ouvre grand sa fenêtre

Et voit un soleil qui rayonne

 

Douce chaleur d’un été parfumé qui fuit

Tendres caresses d’un air oublié de la nuit

Il égraine les feuilles parchemin de sa vie

Jaune et ocre deviennent couleur du feu

D’un refrain aimé le rendant heureux

De ses doigts naissant les notes de l’infini

Mots cachés de ses maux troublés dans son silence

Comme des vagues folles  projetées  il balance

Dans le bleu d’azur de l’océan le zeste qu’il  regarde

D’une falaise produisant son vertige d’avant garde

Que l’horizon fuyant guidant ses pas fragiles

D’un passé heureux  rendu par une mer tant hostile

 

Il glisse son cœur de l’amour ardent qu’il l’enfume

Parmi l’ombre imperceptible et diffuse de la brume

 

 




 
Alors il ouvre grand sa fenêtre

Et voit le soleil qui rayonne.








Aurore - 2009

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>