Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

Publié le par AURORE
Publié dans : #Roman : l'Ecorchée vive


 FLORE OU LA RAGE DE VAINCRE - 7 - :

L'APPEL DE LA NATURE.


7.1 : UNE TEMPETE GLACIALE

undefined


Petit à petit sur les rivages de mes méandres à resurgir les facultés naturelles de l’odeur, du toucher de l’odorat. Mes doigts s’agitèrent fébrilement sur le chemin de la plume. Un bonheur intense et indescriptible rayonnait, écrire, réécrire, ne plus mettre de croix à mon nom ! Mes années de jeune fille, combien je vous aimais dans cette insouciance de l’être.


Quelques jours plus tard mon baluchon à la main, je me dirigeais vers une sorte d’appartement et c’est un bien grand mot.

« Voilà ce que nous t’avons trouvé pour démarrer ta nouvelle ici. »
 

AURORE

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #Roman : l'Ecorchée vive


 FLORE OU LA RAGE DE VAINCRE - 7- :

L'APPEL DE LA NATURE

7.2 - LES RAYONS D'UN PRINTEMPS.

undefined 

 

Force devenait mon esprit. Un après midi je reçus Thierry venu avec d’autres amis, au sein de ma petite demeure. Ce jour là restera à jamais gravé dans mon âme. Je l'avais rencontré à l'hôpital de Clermont- Ferrand, il y était car devenu traumatisé par des nombreuses opérations sur son visage, il désirait se débarrasser de ses torpeurs. Nous discutions ensemble de nos troubles, quand soudain à l'un de mes regards, il rentra comme dans une transe, une crise d'épilepsie. Il était positionné plus haut que moi, et je ne sais pas ce qui se passa, il se mit à saliver, à tomber à se raidir. Des mots simples entre lui et moi de vingt trois heures jusqu’au lever du jour. Mon corps physique était comme un arbre dont les racines étaient ancrées plus profondes que la première couche de la terre.

 

Aurore

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2008

...Ecoutes, écoutes dans le silence de la nuit, un coeur qui bat...

Je murmure l'allegresse de mes joies

Chantant à haute voix sur les toits

Sur Un nuage blanc ma tendresse est mon amour

Brandissant dans les cieux ce précieux pour toujours


Portéen équilibre dans l'espace de ma vie
 


Caresses folles et ardentes d'un jour, suaves d'une nuit



Douceur resplendissante d'une minute sans bruit.
 


Ne dis mots mon bel ami

Notre silence est uni.



Je rêve d'écrire sans répi, sans relâche

Ne prenant garde de mes forces qui me lâchent

Abreuver ce papier gris de mon encre bleue

Abandonner toutes pensées au tant que je peux

L'espace de mon coeur n'a pas de temps

Rêvant d'exister  à chaque instant



Je rêve dans les nuages floconneux de mes maux

Me lever, voltiger,me livrer, m'enivrer

Je rêve de m’allonger et ne plus respirer


Volupté, Liberté, envolée de mes mots,


Etre cet oiseau qui dès mon réveil

offrant des mélodies, des  merveilles

Je rêve..JE REVE  t'aimer ainsi

Dans cette lueur d'amour infini

Aurore - 2008

A tous les soldats

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2008


Loin des régnes de toute infamie

Dans laquelle demeure l’agonie

Epuisé chaque jour, chaque instant

 Secret des profondeurs de ton cœur.


Cueillant la fleur blancheur éternelle

Souffle léger de l’espace du temps

De son nom une justice sans peur,

L’absolue Vérité qui excelle.

 

 

Loin de ces commerces douteux

J’enflamme un être figé

D’une lueur d’automne des cieux

Aimant  entendre un sourire

 

Rassemblant les belles étoiles

Jadis  Paradis des oubliés

Prisonniers perdus des soupirs
Esquisse suspendue des toiles.



Loin des rêves froids et obscurs

La douceur devient ombre de soie

Colorant d’un ocre les parois

Révèlant une autre parure.


 Parchemin coloré de nos vies
Parchemin gardien de nos écrits


Aurore - 2008

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007

 

 

 




Le pape BENOIT XVI

(depuis 2005)
viendra en FRANCE
du 12 au 15 septembre 2008






Paris
Lourdes
à l'ocassion du 150 éme anniversaire des apparitions de la Vierge Marie


Sur les traces de


JEAN PAUL II

(Témoin de l'Amour)(de 1978-2005)

Dernier passage de ce Saint Pape
A Lourdes


Laissons nos griefs et
prions ensemble avec Lui
à la gloire de notre Dieu



© Sanctuaires de Lourdes



"Notre Père qui est aux Cieux
Que ton Nom soit sanctifié
Que ton régne vienne
Que ta Volonté soit faite
Sur la terre et comme auCiel

Pardonnes nous nos offenses
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensé
Et ne nous soumets pas
à la tentation Mais
Délivre du mal
Amen "


" Je vous salue Marie
Pleine de grâce
Le Seigneur est avec Vous
Vous êtes bénie parmi toutes les femmes
Et Jésus le fruit de vos entrailles est béni
Sainte Marie, Mére de Dieu et Mére des hommes
Priez pour nous
Maintenant et à l'heure de notre mort
Amen "





 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2008

L'espérance


Chaque nuit, dans mes songes je te voies


Espérance d’un doux sommeil de mon émoi

 

Bercée par des rêves emprunts de ta main

 

Douces chaleurs promises au lendemain

 

 


Nos lettres pures et suaves

  N'ont pas connu le chagrin


A l ‘aube du soleil levant

Vogue ton navire devant
 

Foc sillonant des enclaves 

Hauban issu des purs lins

 

Pont jalonné par des chaumards

Jalousant tous tes cauchamards


Guidant droit devant la mer

L’Espérance de la terre

 

 


Chaque nuit, dans mes rêves étoilés

 

J’aperçois le retour tant espéré

 

De ce beau navire d’un lointain

 

Priant Dieu d’en prendre soin

 

 

Aurore
- 2008

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2008
Ce matin il m'a remis cette plume d'or 2008.


Elle m'est décernée par

Dông Phong : TERRE LOINTAINE




J'en suis extrêmement honorée.

Pour ne pas rompre cette chaîne je dois de choisir 7 amis dans notre blogosphère, ce qui n'est pas simple car vous êtes tous à mes yeux de merveilleux compagnons ou compagnes de lecture dont beaucoup d'entre vous m'apportent soutien et réconfort.


RUNNER (http://www.lailesurlaplume.com)

TIGWENNE (
http://tigwenne.canalblog.com)

RENE le poète (
http://poete21.over-blog.com/)

ANNA (
http://adishatz.over-blog.net/)

TILK (
http://tilk.over-blog.com/)

FABIENNE (
http://titefab.over-blog.com)

LE BALLADIN et MANUELA (
http://lebaladin.canalblog.com)

 

Afin de ne pas rompre cette chaîne d’amitié, les gagnants doivent :


1) Mettre le logo de la plume de poète sur leur blog (le copier en cliquant dessus avec le bouton droit de la souris).


2) Mettre le lien vers le blog de la personne qui leur a attribué le prix .


3) Attribuer le prix à sept blogs.


4) Mettre le lien vers ces sept blogs sur votre blog.


5) Laisser un message sur les blogs que vous avez nommés

.


Je rends hommage aussi à tous mes ami(e)s
 


Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2008
...COMPLAINTE DE NOS VOIX... COMPLAINTE DE NOS AMES...


 A la dérive de nos proses entrelacées,
Dans les entrelignes jamais abandonnées,
Nos âmes, aux plus mystérieuses rimes,
S'accrochent à cette lettre sans rythme.
Serait-ce en "AR" ou "ER" ?
Rien ne glisse jusqu'à
par terre.
Nos yeux tirés, nos corps fatigués
Exaltent dans les derniers instants de notre paix
.


Les mots  chutent et se bousculent,
Un brouhaha dans une pustule,
Tout se tourne à la renverse
Qu'une seule pensée traverse
Nos mains s'agitent, se crispent, tremblent
.


 
Il est là au bout de notre doigt,
Ce verbal qui ne connait que notre loi.
Se tenant prêt à défier l'encre mouillée
,
Ne possédant qu'un seul désir de crier,

De tremper la plume dans l'encrier,
joyeusement pour ne pas la rouiller

La sueur colle à notre front
,
Transparence gouttelette de la pluie.
Jamais expression ne nous fera affront.
 Nous retenons les syllabes qui fuient
.


Nous hurlons, piète ! à notre cerveau,
De ne point rendre notre tâche à l'eau.
Car poète entier, nous sommes nés,
sensibles à nos amours donnés
.


Nous, écrivains en tout genre, encrés
Envoutés, passionnés d’une atmosphère,
Écrivains d’un aujourd’hui éphémère
Brandissons nos torches, allumons ce feu d’entrée
Muets de nos voix, nous sommes affligés
Cris de nos Ames sur nos pages nues figées
.


 
Dans cette voltige, les lettres sont au dessin,
Amis de nos sens colorés d'un tel festin,
Devenant les yeux de nos esprits enflammés,
Merveilles de l'Eternité à jamais. 
 

 
 
Aurore - 2008 
 
 
 

Voir les commentaires