Chantal RODIER dit AURORE

Chantal RODIER dit AURORE

ARTISTE PEINTRE (6 Route d'Ambert-63940 Marsac en Livradois) telephone : +336.28.43.73.10

Publié le par AURORE
Publié dans : ARCHIVES 2009


Si tu sens que le temps défile trop vite
Si tu voies les couleurs disparaitre
Si tu croies que la religion est un rite
Si tu trouves que tout va renaitre


Alors ne perds pas patience

Car chaque nuit pointe à l’aurore
Le nouveau jour de ta délivrance
Et chaque instant devient de l’or


Si tu sens que la vie est indéfinissable
Si tu voies le ciel fondre vers l’horizon
Si tu croies que l’amour est instable
Si tu observes le galop de l’étalon


Alors ne perds pas patience

Car chaque regard brille au soleil
Sous l’effet d’un rayon sans pareil
Caressant une nouvelle alliance

Si tu te sens seul et perdu
Si tu voies les heures qui passent
Si tu croies que le dur labeur casse
Si tu penses ensevelir tes vertus

Alors ne perds pas patience

Car Rien n’est dit Rien n’est fait
Tout reste à jouer et c’est parfait
Dans l’écarlate sillon de faïence



AURORE




Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : ARCHIVES 2009














Lorsque je regarde bruler cette flamme

L’amour profond et sincère murmure

Dans les frissons de mon être soupirant

De tes caresses mon corps alors femme

 

Prends-moi, ma douceur, ma source

 

Volupté d’argent éclose dans ce silence

Tout bouge tout vibre en impatience


Tes mots transpercent tout mon être


Volatilisant tel un éclair mes doutes


Abdiquant sous l’effet de tes joutes


Enflammant nos chairs sous la voute

Charme exulté de notre bien-être

 

Aime-moi, aimons-nous encore

 

Sentiments sublimés aux germes dorés

Voix entremêlées choc des amants nés

Tremblants d’extase sous nos baisers

Odeur parfumée de l’encens ambré

Ou règnent nos émotions passionnées

Ta voix ensorcèle mes moindres parcelles

Résonnance de mon émoi  tu décèles

 

Emportes moi, soulèves moi, je suis à toi

 

Nos cris de bonheur sont merveilles

Butinant comme de frêles abeilles

Ecrin dans le creux de nos mains

Jalonnant le sillon entre nos reins

 

Viens, viens dans mon désir

Cueille, cueille mes plaisirs




AURORE

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : ARCHIVES 2009



Plume, au bout de mes doigts, écris ta chanson

Quelle soit douce et tendre ou quelle soit triste

Trempe - toi dans mon bel encrier doré et bleuté

Abreuve - toi  du noir couché sur le parchemin


Que viennent à moi les mots

Tendresse ou furie de mes maux


Plume belle plume chante tes musiques envolées

Soit la maitresse en absolu de mes pensées livrées

Tourbillonnant sur tes ailes embrassant le firmament

Légère si légère dépose sur Tes notes tes merveilles


Que vienne à moi l’inspiration

Souffle discret de ma respiration


Plume des oiseaux sauvages d’un printemps né

Disperse au loin mes phrases aimées dans l’horizon

Laisse-les résonner et tambouriner sur les chemins

Cachées des hautes études d’un discret alchimiste


Que vienne à moi la douceur de l’ivresse

Sublime sensation d’un cœur de tendresse


Plume, mon amie, ma semblable, mon inséparable

A l’instant du temps je deviens ton ombre fervente

Donnant mon âme servante à tes lettres vivantes

Traversant mon papier dénudé de l’insondable


Que viennent à moi tes fougues, tes passions

Extrêmes poussées de mes folles émotions.




Aurore


A toi l'ami(e) d'Antibes,
A toi qui est au loin mais dans mon coeur,
A toi qui m'a donné ton amitié sans compter

A Muriel et Eric,
Karine et Eric,
Jacques, Jean-louis et leurs épouses,
Léonie et son époux.
A TOA...


Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : ARCHIVES 2009

Pensez à mettre à jour votre Flash player pour visionner cette vidéo.

Il est parfois des jardins secrets, si secrets.






AVEC TOUT MON AMOUR


U
n évènement aussi petit
qu'un battement
d'aile d'un papillon...

t'ouvre les portes d'une nouvelle destinée




AURORE

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : ARCHIVES 2009


Assise sur un banc, ma mémoire s’est vidée
Les images d’un matin fleuri somptueux
Clarté inouïe dans mon regard heureux Chevaleresque, épicurienne d’un bel été
Nuls doutes et nulles craintes  se lisent
Les vagues de mes angoisses s’enlisent

Passent, passent les mauvais jours
Matins heureux pour toujours

La claire rivière engloutie tous mes mystères
Elle ondine rythmée par le chant des oiseaux
Me propulsant dans le centre de sa sphère
Légère si légère qu’en dérive mon beau bateau
Je vole si haut qu’un point désigne notre terre
Mes ailes glissent dans cette  douce atmosphère

S’en va la haine et la rancœur
Jours bénis dans mon cœur
 
L’encens et la mire mêlée à cette ambiance
Me demandent de garder toute patience
Le miroir de nos reflets inquiets disparait
L’horizon pointe l’ile de mon bien-aimé
Le bonheur éclate dans sa splendeur livrée Béatitudes chante l’amour qui m’est donné

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : ARCHIVES 2009
 



Des mains libres qui se tendent , je les ai vues

Face à la mer déchaînée par nos ambiguïtés

Dans ma chambre, seul dans le noir, j'aspirais

A cette lumière devant laquelle je serai nu

 

File le temps

Siffle le vent

 

Toi qui passes à mes côtés regarde moi

Toi qui élèves la voix soupire avec moi

J'ai tant et tant à te dire de ma souffrance

J'ai tant à hurler de mes folles espérances

 

Dis moi..
à qui je ressemble

 

Vilains et vilaines venus des cauchemars

Torture des silences d'une non confiance

Rire soumis de la crainte et de la défiance

De cette pitié sortie du ventre de l'avare

 

Dis moi..

Saurons nous ensemble?




AURORE 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : ARCHIVES 2009


 

 

Au coin d’une rue, dans un café déambule

Je suis là debout devant ce grand vestibule

Moi je les attends déjà depuis longtemps

Avec impatience je regarde l'horloge

Mes désirs  attendent dans la loge

La répète va commencer seront-ils à temps?

 

Musique, tu colles à ma peau

O musique , son des plus beaux

A toi je donne mon bel amour

O musique je t'aimerai toujours

 

Mon verre de bière fini, je désespère

Mes pas m’entraînent vers la voiture

Je râle mes nerfs ne sont pas en bois

Je crise contre mon groupe, mes amis

 

Musique, tu colles à ma peau

O musique, son des plus beaux

A toi je donne mon bel amour

O musique je t'aimerai toujours

 

Je sens que je vais m'énerver dure

Je piètine  et me fiche de toutes lois

Parfois je languis tous nos pères

Combien de fois le disait mamie

 

Musique, tu colles à ma peau

O musique, son des plus beaux

A toi je donne mon bel amour

O musique je t'aimerai toujours


AURORE 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : ARCHIVES 2009





Un jour, elle  vit la route sans aucune fin

Les dimensions de cette ligne horizontale

Prendre conscience que rien n’était fatal

Disparaitre heureuse dans ce temps qui luit

Disperser dans l’immensité tout ce qu’elle  fuit

Réveiller l’amour dormant des sombres matins

 

Se lève un nouveau chemin

Elle croit en son lendemain

 

De révoltes en colères elle dominait en maitresse

Bras tendus et poings serrés la belle sauvageonne

Délaissant les épines d’une rose qui bourgeonne

Trainant son lourd baluchon sur un dos qui se dresse

Chantonne de joie les hymnes  d’un monde d’espoir

A l’être d’amour dont seul son  cœur pur sait  voir

 

S’entrouvre un nouveau destin

Elle croit en son lendemain





AURORE -





Pour tous ceux et celles dont le coeur souffre en silence

Voir les commentaires

TRADUCTION et VOS VISITES

 

 

 

RETOUR : page - ACCUEIL

 

 

 

 

 


compteur gratuit

Biographie de l'ARTISTE

Hébergé par Overblog