Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Il y a tant de choses inavouées que j'aurais voulu te dire

Des mots de mon cœur déchainé, des mots enchainés

Je me suis dit, pourtant, que tout cela déjà tu le savais

Car tant de choses étaient dites en ton sourire !

 

 

Dans le silence des anges, je pleure et j'implore

Par dessus  ton cercueil, dernière porte de ta mort

Je te souffle mon amour bien au delà de notre terre

Déposant dans ton ciel, un tapis de fleurs dans lequel j'erre

 

 

Oh ! Mort tant espérée, tant attendue, liberté des souffrances

Que n'aurais je donné pour un dernier mot, éternel Nirvana

Des  mots si intenses, si éloignés, de nos vies tant dispersées

Dans ce recueil d'amour et de paix, l’osmose t'est donnée

Dans le sommeil de ton corps meurtri, ton esprit se réveillera

T’apportant un nouveau soleil, une porte au ciel de la délivrance

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

De la Terre, Fais-moi un signe

Ecris ton nom avec le charbon

De ton Cœur, fais-moi un signe

Moi qui suis loin à l’abandon

 

Dis-moi

Les chants des oiseaux

Dis-moi

La musique des eaux

 

De la Terre, fais-moi un signe

Dans mon cœur en lettre d’or

Ton souvenir j’en serais digne

Ancré dans mon corps qui dort

 

Dis-moi

Les secrets de ta vie

Dis-moi

D’en bas l’amour infini

 

Car de là-haut, je te le dis

La vie n’est jamais finie

Un jardin fleuri de roses

Chante tous les jours

L'allégresse jamais close

De la brillance de l’amour

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

 

 sensualite.jpg

 

Lorsqu’à tes yeux paraît l’impossible

Lorsque de ton cœur la porte est fermée

Tes pensées deviennent invisibles

Jusqu’au centre de ton corps enflammé

De désirs et d’envies

Ta vie apparait 

De désirs des envies

Ton cœur brille 

Ton émoi est tel un matin d’été

Oublié dans ces secondes comptées.

Cours ! Cours ! Jamais je ne te rattraperai !

Brûlante d’extase, pour toi, je m’abandonnerai

De plaisirs et désirs

 Ton amour est pur 

De l’envie des soupirs

Ta voix murmure 



Aurore

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

MICHEL-SIMON.jpg

 

Soudainement, il voit au détour d’une rue

Une foule, pressée par le temps, qui se rue

Elle crie à la volée des mots inaudibles

Sans prendre garde à l’oiseau paisible

 

«  Savez-vous la dernière nouvelle ?  »

Entend-on sans ouïr les voyelles ! 

 

Les badauds se rassemblent au cœur de la place

Explosent de joie leurs voix pleines de hourras

Piaillant à qui mieux-mieux telle une mégère

Divulguant les derniers racontars qui agacent

Du mari trompé  ou de la femme adultère

Un pur chahut horrifié,  un vrai  brouhaha

 

« Alors, cette dernière nouvelle, raconte ! »

Entend-on comme un cri qui gronde.

 

La foule  se bouscule... au premier arrivé !

Tendant les mains vers ce journal donné

Miss France, en titre, réjouie l’orgueilleux

Panacée royale digne d’un beau vaniteux

 

« En clair, et les nouvelles de l’hiver ? »

Entend-on une petite voix au son léger.

 

Un geste, un regard, un sourire, un rien

Dit  cet homme au béret pour donner du  bien

Que te vaut d’être riche, si ton monde est ta fin

Regarde à côté de toi tous ceux qui meurent de faim

Tourne-toi vers ceux qui pleurent, ceux qui désespèrent

Compatit à leur peine afin que de nouveau ils espèrent

 

 

Aurore

 

(Michel Simon - acteur éblouissant suisse - né le 9 avril 1895 décédé le 30 Mai 1975)

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #LA MAGIE D'AURORE

Enfants_1600x1200.jpg

 

Un bruit  s'élance en silence

Un enfant au loin se balance

Sur une branche dorée  des bois

Etudiant le grand livre des lois

Un tout petit pas, tout petit pas

Une lecture par-ci,  par-là

 

Pluie....glace... eau...

 

  

Le petit prince de lumière

Sur son nuage, voit tout en bas 

Le grand chêne couvert de lierre

Ses feuilles vertes groupées en tas

Plient sous l’air frais de l’ami

Séchant les pleurs du sol insoumis

 

Alizé...Autan....grain...

 

 

La mousse des grands arbres glisse

Lichen dépourvu de fleurs blanches

Tapis d’une coupure franche

La montagne est fleurie de  lys

Diffusant son odeur parfumée

Roses des vents, symbole doré

 

Jaune...Or...Rouge...

 

 

Le soleil disparait, il est tard

L’ange quitte sa haute branche

Retourne aux pays des hommes

Rejoint le bateau sur la manche

En avalant son seul malabar

Pour croquer sa dernière pomme

 

Mer... Vague...Ecume...

 

 

AURORE

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #REVUE DE PRESSE

 

 

 

article4

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #REVUE DE PRESSE

article3

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : #REVUE DE PRESSE

article2

Voir les commentaires