Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

Fiche N° 11

 

Jean – Nicolas Arthur RIMBAUD

 

rimbaud.jpg 

 

1854 – 1891

Genre : Poésie et poème en prose

Mouvement : Inclassable

 

 

L’auteur concentra ses écrits en 5 années de 15 ans à 20 ans. Bien que cette période fut brève, son œuvre poétique fit de lui un illustre dans le monde de la littérature française où il rencontra Charles Cros, André Gill, Théodore de Banville

               * 1872 (18 ans) – « le bateau ivre » confirma son statut de poète

               Ses idées marginales lui firent avoir une vie de bohème et de grand voyageur (Belgique, Allemagne, Sumatra, Java, Gibraltar, cap de Bonne- Espérance, canal de Suez et bien d’autres mais toujours il revenait sur Paris. Il devint négociant avec l’âme d’un explorateur de la vie.

               A 16 ans, d’une éducation sévère et stricte, possédant déjà plusieurs prix et concours, il fugua pour se rendre à Paris, ne pouvant tromper les vigiles, il fut arrêté et détenu (3 jours). Grâce à son ami Izambart, il fut libéré sous caution. Sa liberté lui fit rencontrer Paul Demeny.

               A cette époque, sous le pseudonyme de Jean Baudry, il arriva à publier dans des revues.

               Une liaison naîtra en 1871 avec Paul Verlaine qui était marié. Une liaison si forte et intense que Rimbaud à la rupture en laissa sa plume. D’après son ami son plus écrit fut « la semaine sanglante »

Ses œuvres principales :

               * 1871 - Le bateau ivre

               * 1873 - Une saison en enfer (livre du repentir)

               * 1872-1875 - Illuminations

 

« J’écrivais des silences, des nuits, je notais l’inexplicable, je fixais des vertiges »

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

Fiche N° 10

 

Jean Anouilh

 jean-anouilh-copie-1.jpg

 

1910-1987

Genre : Théâtre

Mouvements : dramaturge – scénariste

 

Son œuvre est particulièrement abondante et variée de comédies dramatiques ou tragiques.

               La plus célèbre est Antigone, crée en pleine occupation allemande (1932)

               L’auteur à classé la majeure partie de ses écrits dramatiques par des adjectifs :

               Pièces roses, noires, brillantes, grinçantes, costumées, baroques, secrètes et farceuses.

               Sa carrière fut prolifique durant une vingtaine

 

Thèmes rencontrés :

               * La révolte contre la richesse contre le privilège de la naissance

               * L’hypocrisie du monde

               * Le désir de l’absolu

               * La nostalgie

               * L’impossible

 

Ses œuvres :

               * 1929 - Humulus le muet

               * 1931 -  L’Hermine

               * 1932 -  Jézabel

               * 1944 -  Antigone

 

« Le théâtre c’est le souffleur, d’ailleurs il n’y a que lui qui sait toute la pièce ! »

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

Fiche N°9

 

Wilhelm Albert Wlodzimierz Apolinary

Dit Guillaume Apollinaire

 

apollinairejpg.jpg

1880 – 1918

Genre: poesies

 

L’idée essentielle de l’auteur est la nécessité de la destruction d’un Dieu créateur remplacé par la notion que chaque home est Dieu lui-même, dans la mesure où il prend conscience de sa divinité et de n’avoir aucune raison à porter un culte à la nature.

 

               De sa naissance jusqu’en 1897 l’on sait peu de chose sur lui, né de parents polonais Guillaume il est arrivé à Monaco en cette année, puis à Nice et à Cannes. Cependant l’épisode de Wallonne (Belgique), nourrit ses écrits durant sa vie (anecdote : lors ce  voyage avec son demi-frère n’ayant pas assez d’argent pour payer l’hôtel ils s’enfuyaient comme des voleurs)

               * 1901 – percepteur de la vicomtesse Eleanor de Milhaud. Il tomba amoureux de la gouvernante sans résultat. C’est dans ses poèmes qu’il confessa sa douleur.

               * 1902-1907 Il publia ses contes et poèmes dans diverses revues. Il rencontra Pablo Picasso, Derain et Rousseau. Il se fit un nom de poète et de critique d’art.

               * 1911 – Il est accusé de vol d’une statuette dans le Louvres, fut emprisonné une semaine à la Prison de la Santé

               * 1913 – publication »Alcools » ‘l’ensemble de ses écrits depuis 1898)

               * 1914 - engagement dans l’armée

               * 1916 – Naturalisation française

 

Guillaume Apollinaire pratiquait le «  CALLIGRAMME » (nom inventé par lui) Mots écrits en forme de dessins, une avant-garde du cubisme, précurseur du surréalisme.

 

« On peut être poète dans tous les domaines, il suffit que l’on soit aventureux et su l’on aille à la découverte. »

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

 

 

Fiche N° 8

Pierre Augustin Caron de BEAUMARCHAIS

 

 Beaumarchais

 

1732 – 1799

Ecrivain-dramaturge-politicien

Mouvement : Lumières

 

 

Inventeur du mécanisme de l’Echappement (horlogerie)

Inventeur d’un mécanisme de perfectionnement destiné aux pédales de harpes, dont il devint professeur.

               Homme d’intrigue et d’affaires, il assura sa place à la cour du roi Louis XV, ainsi que sa fortune.

               Les procès durant sa vie se succédèrent, accusé de meurtre de sa première et deuxième femme, il perdit toute fortune. C’est en vendant des armes et des munitions aux américains pour les soutenir dans  leur «  guerre d’indépendance qu’il se retrouva de nouveau à la tête d’une colossale fortune.

               Durant la Révolution, il milite au sein de la société des auteurs et obtint la Reconnaissance des droits d’auteurs (1777)

               * 1775 – le barbier de Séville

               * 1778 -  le mariage de figaro chef d’œuvre au début censuré. C’est l »histoire d’un comte mal dans sa peau qui restaure le droit de cuissage. En réalité il peint la noblesse. L’on dit que cette pièce interdite à la cour, fut jouée en cachette au château de Gennevilliers et que la Reine elle-même incarnait la comtesse (adapté par Mozart – noces de figaro)

               * 1780 - Achat de la papeterie de Plombières les Bains

               * 1788 - Vente de celle-ci

               * 1790 – Il devint membre provisoire de la commune de paris puis il devient suspect à cause de trafic d’armes. Il fut emprisonné  sous la Terreur et échappe à la mort

               * 1796 – Ecrits de ses mémoires (chef d’œuvre de pamphlets

               * 1799 – meurt d’apoplexie

 

«  Ce n’est rien d’entreprendre une chose dangereuse, mais d’échapper au péril en la menant à bien. »

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

 

  Fiche N°7

 

Jean de La Fontaine

 

jean-de-la-fontaine-le-defi-2007-07-g.jpg 

1621-1695

Poète-dramaturge-librettiste et romancier

Genre : fables et contes

Mouvement : classicisme

 

On sait peu de sur les années de formation de l’auteur, cependant après avoir quitté l’oratoire (carrière religieuse) il reprit des études de droit et obtint son diplôme d’avocat au parlement de Paris.

 

               1647- Son mariage organisé avec Marie Héricart, dont il eut un fils Charles, dura peu de temps

               1658-1663 - Il entre au service de Fouquet ce dernier fut arrêté et l’auteur écrivit au roi en sa faveur (1662), faveur qui lui valu de fuir.

               1664-1679  - au service de la duchesse de Bouillon Il partage son temps de gentilhomme entre Paris et son hôtel à Château-Thierry (actuellement son musée), ce qui assura son anoblissement. Durant cette période son écriture atteint son apogée (contes-fables-opéra).

               1684 - La Fontaine malgré ses oppositions est reçu à l’Académie Française. Beaucoup de scandales éclatent par rapport à vie libertine

               1689 – 1692- dernières fables

               1692 – La Fontaine tombe gravement malade de la tuberculose. L’abbé qui l’assiste lui demande d’abjurer sa vie épicurienne ainsi que l‘ensemble des écrits anticléricaux, ce qu’il fit, promettant de n’écrire que sur des ouvrages pieux.

 

               On a retrouvé sur son corps un cilice (ceinture de crin portée sur la chair par mortification). Sa dépouille sera transférée en 1817 au cimetière du Père Lachaise

 

Les FABLES :

               * 1668-  Premier recueil des fables (livres 1 à 6) dédié au Dauphin

               *1678 – Deuxième recueil (livres 7 à 11) dédié à Madame de Maintenon

               * 1693- troisième recueil (livre 12) dédié au Duc de Bourgogne

 

               L’ensemble de ces fables représente une méditation en acte sur la nature et les effets de la parole (spécialement politique)

 

«  Il ne faut jamais se moquer des misérables, car qui peut s’assurer d’être toujours heureux ? »

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

 

Fiche N°6

 

Charles Louis de Secondat dit : MONTESQUIEU

 

montesquieu.jpg 

1689-1755

Ecrivain – Philosophe

Mouvement : Lumière et Libéralisme

 

 

 

 

Né de famille noble, ses parents, lui choisirent un mendiant pour parrain afin qu’il se souvienne que les pauvres sont ses frères.

 

               Apres des études philosophiques à Paris, il devint président du parlement de Bordeaux. Délaissant sa charge dés qu’il peut, il s’abandonna au monde et au plaisir.

               Il se passionna pour les sciences et mène plusieurs expériences (anatomie- Botanique) et s’intéressa à la politique et à son analyse par la littérature et la philosophie. Il publia anonymement « les lettres persanes » en 1721 à Amsterdam (il dépeint dans cet écrit admirablement sur un ton humoristique et satirique la société française à travers le regard de visiteurs Perses)

               Grâce à de nombreux voyages au travers de l’Europe, il écrivit une réflexion historique intitulée « Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur descendance » (1734) livre contesté c’est pourquoi il le fit suivre de « la défense de l’esprit des lois » qui rencontrera un réel et vif succès surtout en Grande-Bretagne. Il continua ses voyages, mais affligé par la perte presque totale de la vision, il participa quand même à la Grande Encyclopédie, cependant c’est Voltaire qui terminera son écrit sur le goût. Il meurt de la fièvre jaune.

               Son œuvre de l’esprit des lois (1748) dégage les principes fondamentaux et la logique des différentes institutions politiques. Elle inspirera la constitution de 1791 et est à l’origine du principe de la distinction des pouvoirs.

               Il est considéré comme le père de la sociologie. Il influença très fortement Catherine II de Russie  

« Toutes les religions ont eu leurs mystères et il semble que, sans cela, il n’y aurait pas de religion. »

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

 

 

Fiche N° 5

 

Jean-Jacques Rousseau

 

jean-jacques-rousseau.jpg

 

1712-1778

Philosophe

Mouvement des Lumières

 

               Il fut le précurseur du romantisme et du communisme. Le père spirituel de la Révolution Française. De part ses idées il a influencé Karl Marx, Robespierre Georges Sand entre-autres. De religion protestante il se convertit au catholicisme, après avoir rencontré sa tutrice et maîtresse Mme Warens et tourna sa pensée vers un déisme rationnel (ni prêtres-ni miracles-ni pêché originel)

               C’est à 30 ans qu’il débuta ses essais philosophiques. « Dissertation sur la musique ». Il écrivit des articles à ce sujet pour la grande Encyclopédie.

               Il épousa Marie-Thérèse Le Vasseur après plus de 20 années de vie commune scabreuses.

 

Ses œuvres :

               * 1750 – 1er discours ou il soutient que le progrès est la source de la corruption

               * 1755- 2éme discours écrits sur l’origine et le fondement de l’inégalité parmi les hommes

               * 1762 - Emile ou de l’éducation.

               * La même année : le contrat social (qui lui vaut la discrimination).

               * 1766 – autobiographie « les confessions »

 

Ses grands principes :

 

               * L’amour

               * Le bonheur « un être sensible dont les facultés égaleraient les désirs serait un être absolument heureux »

               * Le droit- l’autorité – la fin de tout système de législation - l’égalité-la justice- la liberté – l’éducation – la morale – l’authenticité – la conscience – la religion

 

«  Je sais et je pense que faire du bien est le plus grand bonheur que le cœur humain puisse goûter. »

 

 

Voir les commentaires

Publié le par AURORE
Publié dans : BIBLIOGRAPHIE D'AUTEURS

 

Fiche N°4

 

Denis DIDEROT

 

 

diderot.jpg

 

1713-1784

Ecrivain, philosophe, encyclopédiste

Mouvement : Lumières

 

Après une enfance difficile qui le destinait à la prêtrise (études chez les Jésuites, philosophie et théologie) et à un mariage clandestin sans suite, il débuta dans la littérature par le biais des traductions. Il est reconnu pour son érudition, son esprit critique. Il laissa son empreinte dans l’histoire en supervisant l’un des ouvrages les plus marquants : l’Encyclopédie (1747). Il se démaquait en philosophie en proposant plus d’ouverture au lecteur.

               Ses écrits parodiant entre autres la vie à la cour et ses positions matérialiste dans sa « lettre sur les aveugles » (0749) lui valurent la réputation d’un individu dangereux. Il fut condamné et incarcéré durant trois mois au château de Vincennes. Période qui le traumatisera.

               C’est en 1747 qu’il se vit attribuer la charge de la grande Encyclopédie. Il devint ainsi critique littéraire et d’art et négociant

               En 1750, il fut nommé à l’académie royale des Sciences et des belles Lettres de Berlin.

               Ses dernières années il les passera à mettre de l’ordre dans tous ses écrits.

 

Son œuvre (toujours tournée vers une grande morale) : Roman-contes-théâtre-lettres

               * plan d’une université

               *Lettre sur l’éducation des enfants

               * Réfutation d’Helvétius

               * Le drame Bourgeois

               * Les bijoux indiscrets

 

Il fut l’ami de Rameau   

 

« L’expérience est la mémoire de beaucoup de choses. »

 

 

Voir les commentaires

TRADUCTION et VOS VISITES

 

 

 

RETOUR : page - ACCUEIL

 

 

 

 

 


compteur gratuit

Hébergé par Overblog