Chantal RODIER

Chantal RODIER

ARTISTE PEINTRE -POÉTESSE- Marsac en Livradois

Publié le par AURORE
Publié dans : #ARCHIVES 2007

 

 

La Mendiante


Les flocons voltigeant ca et là sur les bancs,

Recouvrent le sol d’un beau manteau blanc.

La joie des enfants, par leur crie et leur chahut

Raisonne dans les jardins des Canuts.
 

Une femme, à l’air  désemparé et tremblante,

Court  se réfugier dans les bouches du métro.

Ses vêtements d’un style ringard et à peine rétro

Ne sont plus que  des semblants d’ haillons.



Ses souvenirs la tourmentent et la hantent.

Tête baissée, les mains tendues elle attend

Un regard, une autre main, une compassion,

Une étincelle d’amour comme d’antan
 
Elle sait que la vie ne l'a pas épargnée.

Malgré tous ses efforts et sans aucune vanité,

Lutter était sa devise,  toujours lutter pour survivre.

Elle est là, à attendre quelques sous,

La tristesse dans le fond de ses yeux.

Trouvant un carton pour se capitonner en dessous,

Elle pleure n'espérant plus aucuns vœux.




Les guirlandes illuminent  les ruelles.

Les bougies scintillent sur le bord des balcons.

 
Vite les cadeaux...Noël approche.


La foule presse son pas sans la voir.

Elle a d’autres soucis... qu'elle reste dans le noir !, 

Chaque rues préparent déjà la fête.

Elle a d'autre chose dans la tête,

Bientôt retentira le gong de la cloche.

Des "je t’aime" balancés à la pelle

Quémandant comme la plus haute des raisons,

Une multitude de paquets, papier-doré, emmaillotés

Se souciant peu de cette femme  en difficulté.



Le froid installé glace son corps soudainement.

Souffrances et combats la dominent perpétuellement

Mais aujourd’hui, elle m’a plus le désir de vivre.
 

Elle finit par s’écrouler sous le poids des années.

A l’aurore de cet hiver, elle rend son âme en toute sérénité.


La mort l’a emportée dans sa faiblesse.

Juste un écriteau : Ici gît " Madame Détresse"


Aurore-2007




 

 

 

Commenter cet article
M
Bonjour ma douce...je passe pour te souhaiter de très Joyeuses Fêtes de Noel en compagnie de ceux qui sont chers à ton coeur...Um Feliz Natal e Um Próspero Ano Novo!!!
Répondre
A
tu as lu la mendiante. ?.. prions prions pour eux tous. prions..
T
Puisse la Mendiante trouver un peu d'Amour sincère et véritable !
Répondre
A
l'Amour dans l'Absolu, l'Amour de Dieu ! mon cher Théo.
S
Week bon.                                      
Répondre
A
belle image idem à toi
S
TRES BEAU TEXTE ET FOND D'ECRAN SUPERBEBONNE SOIREE
Répondre
A
trop cool ton site AH oui je te mets dans mes liens ca c'est sur . Belle soirée à toi. Aurore
R
C'est tous beau chez toi , Bon vendredi, Bisous .....................Rose
Répondre
A
j'entrevoie juste en faisant glisser ma souris, l'image précieuse que tu m'as envoyée... Merci
R
tu as raison Aurore, la misère est bien souvent où nul ne veut la voir. Mais elle est là, tenace et dure quand elle à jeté son dévolu sur un être. Ce mal, il faut le combattre de toutes nos forces, même par les mots qui sont les armes du poète. Je reconnais en toi cette sensibilité qui est mienne aussi car la misère me révolte, elle ne devrait plus être. Nous vivons une ère d'innégalité qui vois les riches toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres. Il y a encore des Bastilles à prendre,réveillons-nous une fois pour toute....Battons-nous, prenons les armes contre le pouvoir de l'argent. La misère n'est pas innéluctable.Bien à toi chère Aurore. René Poètehttp://poete21.over-blog.com
Répondre
A
C'est un sujet pas facile car il touche toutes nos cordes sensibles, mais il fallait que le fasse, Il le fallait et merci à toi cher poète d'avoir rejoint cette chaîne.Merci
S
Joli et émouvant. Soirée bonne.                      
Répondre
A
nuit d'etoiles dans tes rêves...
P
Petit passage pour te remercier de ta newletter avec ce poème sur la misère. C'est beaucoup de froid ces sans abri, ces sans papiers, c'est notre folie, nous qui acceptons que les plus riches d'entre les riches continuent à puiser dans nos réserves et nous épuisent. Je ne sais pas jusqu'où ira la soumission face à ce monde hyper financier qui tue chaque jour des milliers d'enfants, de femmes, d'hommes et de vieillards.Bisous à toi.
Répondre
A
pas que les riches malheureusement Nous tout simplement Nous avec notre gaspillage et nos reveries de chocolats sucrés... bisous doux Aurore
F
Bonjour Aurore ce matin je suis allée au marché un homme assis avec une assiette juste une petite veste sur les épaules oh non il ne demandait pas de l'argent juste un sandwiche il avait faim ... Comment passer son chemin ? Moi je n'ai pas pu .... Bisou je ne pourrai jamais sauver la terre entière mais on peut juste tous faire un simple petit geste
Répondre
A
hier j'etais à Paris pour une réunion professionnel, 7 heures de trajet deux heures de réunion pendant laquelle j'ai eu 5 minutes pour débattre des¨%. En repartant à la gare de Lyon , accompagnée de mes collégues nous avons croisé un femme poussant un chariot sur lequel il y avait son lit . Au début elle chantait nous sourions puis elle a pleuré nous avons pleuré. Alors nous sommes allés lui acheter de la nourriture . Lorsque nous nous sommes retournées elle n'etait plus là nous avons courru en haut en bas dans le parking parsonne. J'avais dans mes poches réuni quelque butin pour elle. Mais en vain toujkours personne. Alors nous nous sommes dirigées en courant je t'assure toutes les trois en courant de tout notre souffle car le train allait partir. Avec assurance de mes dire. Même pas uns seconde nous sommes montés dans les premières places qui n'étaient pas les notres et desuite le TGV prenait la route. Pour un peu nous rations notre train. Mais qu'importe nous étions à la recherche de cette femme. Qu'est elle devenue. Nulle ne le sait je suppose d'ou mon texte..
L
Je t'écris au sujet de ton texte sur la mendiante parce qu'il a finalement déclenché un changement.Je devais aller en stage cette semaine et je suis restée chez moi immobilisée par un malaise provennant sans doute de l'approche des fetes.Tout ce qui n'etait pas encore parti est revenu comme un bilan ,une synthèse du "travail" de ces derniers mois,jusqu'à saturation;ça m'a immobilisé,juste des larmes qui sortaient.En lisant ton texte encore j'ai regardé ma propre misère materielle et interieure;puis une nécéssité de faire de nouveau un tri dans mes souvenirs est apparue;ceci pour faire de la place et pour donner au secours catholique et autres associations.Arretant de pleurer sur mon nombril ,je suis passée à une dimention plus juste,celle de m'ouvrir un peu plus aux autres.Pour accueillir d'avandage d'amour que par ailleurs je ressens de plus en plus.J'aspire tellement à sortir de ce cauchemard et de ses reves eveillés.Tous deux contribuant à mieux connaitre la part d'ombre,à l'intégré et à construire ,sur les anciennes ruines, une guérison .Tu as toujours des textes si profonds qui touchent chaque etre en particulier et en meme temps sa dimension humaine.Tendres bisous amicaux .Odile
Répondre
A
Ma douce lottie dans nos vies bien des chemins serpentés nous tourmentent, tu sais.Ta pensée est des plus nobles et des plus glorieuses. Que les Anges divins te protégent. Merci de rejoindre cette grande chaine d'amour et de compassion.
P
Aurore,Je suis très touchée par ton texte et il est vrai que chacun peut donner un peu de soi simplement par un peu de temps libre.J'ai avec une association fait la collecte de jouet et pour le 23 Décembrenous allons distribuer dans notre village des jouets aux enfants dont les parentsn'ont pas les moyens de le faire ....Je ne m'en vante pas par ailleurs c'était juste un petit clins d'oeil à ton texte sublime !Merci pour ta générosité et gros bisousTite fab ... une petite fleur bleue ...
Répondre
A
Petite fleur bleu que Dieu te Bénisse à chaque instant de ta vie, qu'il t'aide dans tes difficultés. Tu nous montres l'exemple et nous te suivrons.
M
Ma douce...tu montres dans ce poème toute ta grandeur d`âme...une pensée pour ceux qui vivent dans le besoin, dans la solitude, dans la misère....des mots réconfortants, un geste, un sourire...l`amour....une douce soirée...
Répondre
A
Merci Manuela d'avoir pris ma main. parles en autour de toi, que tous les bloggeurs se mobilisent (se seraient bien un instant de silence et d'amour pour eux)
O
beau poeme, en ce triste hiver beaucoup n'auront pas la chance hélas de partager un repas chaud....
Répondre
A
merci Olivier d'avoir répondu à cet appel.(je n'ai pas oublier Fantasy..)
P
Tu as une générosité extraordinaire, bravo, très émouvant ton poème. On n'y pense pas assez ...
Répondre
A
Juste une Chaine tous ensemble à toi et aux amis qui ont répondu.. juste Merci
R
Juste une pensée, Dans ce monde d'injusticeHumanité insenséeQui des faibles fait sacrifice!Runner
Répondre
A
Runner, je ne peux qu'avoir le coeur rempli de joie d'avoir répondu. Ton quatrain magnifique est d'une vérité Absolu
L
ma petite soeur je suis heureux de partager ce post avec toi pour que tous les regards se posent sur cette misère !!!! mon coeur saigne car ton texte est poignant de  vérité ou certain baisse les yeux devant cette réalité  !!!! tu montre bien les extrèmes de notre société et tes mots je l'espère arracheront le coeur de certains passants !!!! notre combat  pourra je le souhaite réunir d'autres bloggeur qui viendront se joindre à  nous pour ce moment de solidarité  !!!!  bisous phil 
Répondre
A
merci Phil Grand merci pour ta participation.Mille Merci. Va voir le blog de Juliette.. elle participe au resto du Coeur. Louange à Elle.
J
Ces textes qui se suivent parlent de ce qui ne devrait plus exister : mourir un jour de Noël, puis fait naitre l'espoir (avec les resto du coeur, auquels je participe) et se termine par une poésie  d'espoir et de tendresse.Qu'il en soit ainsijuliette
Répondre
A
Louange à Toi , toi qui participe physique au resto du Coeur, Que Dieu notre Seigneur te protége
T
Ma chère Aurore,Le luxe et le gaspillage déployés lors de ces fêtes de fin d'année me rendent malade! Les restos du coeur devaient être que du provisoire mais le provisoire  dure depuis plus de vingt ans!!!Quand on voit l'accueil qu'on réserve à Kadhafi, le tapis rouge déroulé pour ce monsieur...Mais la raison d'état l'emporte sur celle du coeur...
Répondre
A
la misere, ma chère TIGWENN, hélas est peut etre bien pire Chez nous que ce que l'on peur imaginer. Merci de ton com pour eux tous.